Le bonne résolution

Voici le retour des contes de Noël. Cette année encore, les histoires seront dédiées aux petits pour que vous puissiez leur raconter avant qu’ils ne tombent dans les bras de Morphée. De beaux contes, courts mais combien fertiles pour le bonheur de ces mignons chérubins en attendant Noël la tête pleine de rêves.

Et si vous voulez en raconter d’autres, ce blogue en compte déjà 109 dans ses archives. Vous n’avez qu’à les trouver en interrogeant la catégorie « Contes de Noël » en marge droite. Avec décembre qui s’amène, réveillez votre cœur d’enfant avec ces histoires merveilleuses… Voici le premier conte et les autres suivront à tous les deux jours, jusqu’à la grande Fête.

Aïe, Robin a été infernal toute la journée. Ce soir, sa maman lui a dit :

– Si j’étais toi, mon chéri, je m’inquiéterais. Aurais-tu oublié que le père Noël ne gâte que les enfants sages ?

Et sans un mot de plus, elle a quitté la pièce.

Robin est inquiet. Le père Noël a sûrement vu toutes ses bêtises.

Comment il a refusé de mettre ses chaussures ce matin.

Comment il a embêté sa sœur Luce à la récré.

Comment il a tiré la langue à la boulangère en rentrant de l’école.

Et s’il avait tout noté dans son grand cahier ? Et s’il inscrivait le nom de Robin sur la liste des enfants affreux ?

Ce serait terrible. Luce trouverait un tas de paquets sous le sapin : des livres, des poupées, peut-être le vélo rouge dont elle rêve depuis longtemps. Et lui ne recevrait… RIEN ! Ou alors, que des cadeaux très nuls. Un pull qui gratte, un jeu idiot pour les bébés, un puzzle de cent mille pièces…

Heureusement, Robin a une idée pour tout arranger. Désormais, il fera tous les jours quelque chose de gentil pour les autres. Le petit garçon saute sur ses pieds et court à la cuisine :

– Ce soir, c’est moi qui mets le couvert !

Sa maman se penche vers lui pour l’embrasser et murmure :

– Merci !

Quand tout est prêt, elle lui demande avec un petit sourire :

– Dis-moi, Robin, mon poussin, c’est seulement pour me faire plaisir que tu m’as aidée ou bien tu as peur de ne rien avoir pour Noël cette année ?

Il sourit aussi mais ne répond pas et ajoute deux belles bougies sur la table, parce que comme ça, c’est plus joli.

Textes de Sylvie Mathuisieulx
I
llustrations de Mayana Itoïz
Source : 24 histoires pour attendre Noël avec les petits, Groupe Fleurus 2011

In Memoriam – Lucie Nantel – 7e anniversaire

Bonjour maman. Sept années se sont écoulées depuis ton départ vers un monde de délivrance. Si le temps arrange les choses, chaque premier jour de décembre, le souvenir de cette triste nuit occupe toujours mes pensées et mes yeux soudainement se noient.

Mes émotions sont ambivalentes, passant de la tristesse de ton départ, à la sérénité de te sentir heureuse de ta nouvelle vie absente de douleurs.

Là-haut sur ton nuage, tu n’es plus seule depuis que papa t’a maintenant rejoint. Puissiez-vous, tous les deux, continuer de veiller sur nous et guider nos pas sur le chemin qui nous est destiné.

Je t’aime…

« Une mère, c’est si beau que même Dieu en a voulu une. »