Le hockey amateur, c’est d’abord un jeu

Récemment, alors que je furetais sur Facebook, je suis tombé sur l’article d’un père, instructeur de son fils gardien de but, bouleversant mais combien criant de vérité.

Même si ce billet a été publié le 20 novembre 2017, il est toujours d’actualité, quand on constate la réaction, et souvent l’imbécillité des gérants d’estrades, qui comparent ces enfants à des professionnels.

Il faut toujours se rappeler qu’à tous les niveaux amateurs et particulièrement chez des enfants, le hockey demeure un jeu, un divertissement, une forte dose d’activité physique pour leur développement, tout ce qui a de plus normal. Ils s’amusent sans aucune animosité, ils jouent !

Il est possible que vous l’aviez déjà lu. C’est la raison pour laquelle je vous le partage aujourd’hui… il mérite d’être relu et partagé.

PAPA… J’AI ÉTÉ POCHE ! Nikk Leclerc

Cette semaine, l’équipe de mon fils a encaissé une défaite de 6-0. En tant qu’entraîneur, ce ne fut pas quelque chose de très agréable, mais en tant que père, ce fut atroce. Lorsque mon fils a levé la tête au ciel, puis a posé un regard en ma direction, après avoir concédé le 6e but, j’ai pu ressentir exactement ce qu’il a ressenti. Il m’est arrivé souvent de perdre des parties par un score de ce genre, mais en tant qu’adulte, il est plus facile de relativiser les choses, de me reconstruire et grandir dans la défaite.

Après le match, Zak a quitté son filet en se dirigeant vers le banc des joueurs où je me trouvais. Plus il avançait, plus je pouvais déceler les larmes de chagrin qui coulaient sur son visage. C’est à ce moment que j’ai compris l’ampleur de la situation. Je l’ai alors pris dans mes bras et lui ai simplement dit que j’étais fier de lui et qu’il avait bien joué. C’est à ce moment précis que mon rôle de père, de coach et de motivateur commençait.

Premièrement, j’aimerais mettre en relief le fait que la position de gardien de but est selon moi non seulement la plus difficile physiquement, mais surtout la plus exigeante mentalement. Il est extrêmement difficile de la jouer pour un adolescent et pour un adulte alors imaginez pour un enfant. La pression qu’ils doivent gérer à chaque match est extrêmement grande, s’ils sont passionnés et concernés par leur position et leur sport, bien sûr. Il est alors important de discuter constamment avec son enfant à propos de ce qu’il vit et de comment il perçoit sa responsabilité au sein de son équipe.

Tout d’abord, il doit savoir qu’il n’est pas seul dans l’équipe et qu’il n’est pas le seul responsable lorsqu’un but est compté contre lui. Il doit aussi prendre conscience qu’il est la dernière barrière avant le but et que dans la plupart des cas le but est la conséquence de plusieurs erreurs commises devant lui dont il n’est en aucun cas responsable. Un revirement, une mauvaise passe, une échappée, une déviation et une multitude d’autres erreurs qui bien souvent résultent en un but. L’enfant jouera alors de façon plus détendue sachant qu’il n’est pas nécessairement et systématiquement responsable de chaque but compté contre lui. Il est important d’enlever le maximum de pression qui n’appartient pas à l’enfant pour qu’il puisse performer à son aise. Il est toutefois important de noter qu’il ne doit pas systématiquement mettre la faute sur le restant de son équipe et qu’il doit accepter que parfois il est responsable de par son positionnement, sa mauvaise lecture du jeu ou tout autre raison qui résulte en un but.

Deuxièmement, il est aussi très important de bâtir sa confiance. La confiance est selon moi le côté le plus important de l’aspect psychologique d’un gardien de but. Plus un enfant est en confiance, plus il défiera les lancers, prendra de la place devant le filet et anticipera avec justesse les jeux qui se dessinent devant lui. Donc, il est important de toujours souligner les points positifs après une rencontre comme ses arrêts clefs, ses bons coups, sa concentration, son positionnement et ses déplacements. Je prends toujours un moment dans l’auto après le match pour revenir sur des moments précis de la pratique ou de la partie d’où nous revenons en mentionnant avec émotion les bons coups qu’il a accomplis. Si j’ai un commentaire plus négatif à lui faire, je m’assure de le dissimuler entre deux commentaires positifs.

Finalement, n’oublions jamais que malgré ce qu’en pensent certains imbéciles que l’on entend s’exprimer, plus souvent qu’autrement, dans les lignes ouvertes ou dans les estrades de nos arénas, un gardien donne généralement son 100%. Je n’ai jamais vu un gardien se rendre à un match en se disant: « ce soir, j’ai le goût d’avoir l’air poche. Je vais en laisser passer une couple, ça me tente d’avoir l’air fou ce soir ». Malheureusement, pour trop de gens, lorsqu’il y a un but, c’est automatiquement la faute du gardien. C’est triste comme cela.

Nous ne devrions plus entendre des choses comme: « il a été faible sur celui-là, c’est une vraie passoire, va falloir qu’il commence à faire les arrêts » et toutes les autres choses immondes que l’on peut entendre parfois. Mettons-nous dans la tête qu’un gardien de but est un être humain qui connaît des hauts et des bas comme tout le monde et qui peut aussi connaître des moins bonnes performances. N’oubliez surtout pas que c’est le seul qui n’a pas le loisir de se la couler douce un soir où il a le goût de moins en faire.

Soyons donc plus indulgents avec nos gardiens de but et continuons d’encourager nos enfants qui ont le courage de prendre le fardeau et la pression qui viennent avec cette position que j’adore et que j’aimerai toujours.

« GOOD JOB POUR TA BELLE PARTIE MON ZAK, JE T’AIME ! »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s