Hydro-Québec = Gaspillage

Deux questions comme ça : Connaissez-vous un compétiteur direct à Hydro-Québec ? Combien peut coûter une publicité télévisée de qualité ?

Pour ma part, c’est non à la première question. Je ne connais aucun compétiteur au Québec à Hydro-Québec. À la seconde, je n’ai aucune idée du coût d’une publicité télévisée pour promouvoir un produit. Ça ne doit pas se donner, et chaque fois que je regarde sa publicité, la même question me court l’esprit : pourquoi Hydro fait ça ?

Ce que je sais, cependant, c’est que j’attends toujours les surplus qu’on nous a pris et qu’on traîne à rembourser. À chaque année, cette vache à lait du gouvernement demande augmentation de tarifs sur augmentation de tarifs, sans aucune gêne. Alors, si on coupait dans ces publicités absolument inutiles, ça représenterait une économie.

Je comprends que McDonald, par exemple, publicise ses produits pour battre la concurrence et mousser son chiffre d’affaires, mais Hydro-Québec se bat contre qui exactement ? C’est de l’argent jeté carrément par les fenêtres et qui pourrait servir à tout, sauf à vouloir nous augmenter. Et ses revenus viennent directement de NOS poches

Dans les publicités, on nous vante un produit, au point de le rendre indispensable. On force la surconsommation qui devient une histoire de gros sous. Une compagnie qui ne fait pas d’argent ne vit pas très longtemps. Mais chez Hydro-Québec, c’est le contraire. On nous demande d’économiser l’électricité… pour mieux nous augmenter et vendre à rabais à nos voisins du Sud. Allez comprendre.

Je ne suis pas économiste ou fiscaliste, mais le commun des mortels que je suis, a beaucoup de difficulté à comprendre le raisonnement de ses administrateurs. C’est tellement compliqué qu’on en perd son latin, pour prendre une expression populaire. Et le gouvernement empoche des milliards, sans trop faire de vagues… comme les nombreuses taxes sur le pétrole. Il se tait et empoche !

Alors, pour moi, la publicité d’Hydro-Québec devrait se limiter à des interventions d’urgence lors de pannes ou de catastrophes. Ce qui déborde de ce cadre est du pur gaspillage que le CONtribuable n’a pas le choix de payer parce que l’électricité est un service essentiel. C’est aussi le même CONtribuable qui enrichi ses administrateurs et employés avec des bonis qu’ils sont seuls à encaisser !

Il est temps que notre gouvernement arrête ce gaspillage qui n’a pas sa raison d’être. Mais…, ne pariez pas là-dessus ! Et merci à Yreck pour sa caricature très expressive, même si elle a été dessinée pour les éoliennes.