Autres temps, autres mœurs

Je n’ai pas la prétention, à chaque jour, de composer chacun des articles que je vous livre. Évidemment, lorsque j’utilise des textes d’autres personnes, le préambule est de moi et est presque toujours en caractères gras.

Je me fais un devoir de toujours mentionner mes sources. Rendons à César ce qui lui appartient. Je feuillette toutes sortes d’écrits pour trouver ceux qui pourraient vous intéresser. Ma conjointe étant abonnée à certaines revues, les sources ne manquent pas, et j’en profite.

Bon, maintenant que vous connaissez une bonne partie de mes secrets, je suis tombé sur le numéro du 35e anniversaire de la revue Coup de Pouce (1984-2019) et j’y ai trouvé un texte de la rédactrice en chef Véronique Leblanc, qui m’a fait sourire et qui compare 1984 à 2019.

Deux époques pas si lointaines entre elles mais qui révèlent des changements d’habitudes dans l’évolution rapide de notre quotidien… en tout cas du mien. L’épisode se passe à la cuisine et c’est le texte que je vous propose aujourd’hui.

LES TEMPS CHANGENT Véronique Leblanc

Le 35e anniversaire de Coup de Pouce m’a amené à redécouvrir de vieux numéros et, donc, à me plonger dans un passé qui témoigne de l’ampleur des changements survenus dans la société québécoise durant toutes ces années.

1984

C’est l’heure du souper. La mère s’affaire dans la cuisine alors que tous les membres de la famille, affamés, s’apprêtent à se réunir autour de la table.

– Où est le petit ? demande la mère.

– Il joue dehors. Je vais le chercher.

– Qu’est-ce qu’on mange ? demande le petit Sébastien, dès qu’il met les pieds dans la maison.

– Du macaroni à la viande.

Celui-ci fait suite au pâté chinois de lundi et au duo poulet-patates de dimanche. Déjà, la table s’anime.

– Je dois faire un exposé sur mon repas préféré à l’école. Qui a inventé le macaroni, au juste ?

– Bien, les Italiens, je pense ! Il faudra que tu vérifies à la bibliothèque. Chéri, éteins ta cigarette quand tu es à table, s’il te plaît.

– Ta journée s’est bien passée, maman ?

– Oui, on a enfin reçu l’ordinateur qu’on attendait. Il a 256 K de RAM. C’est merveilleux ce qu’on peut faire comme traitement de texte avec ça.

– Qu’est-ce qu’on a comme dessert ?

– Un pouding chômeur !

Et la mère, souriante et fière de sa nouvelle expérience de cuisson, s’empresse de le sortir du micro-ondes.

– N’oubliez pas la crème glacée !

2019

C’est le lundi sans viande. Papa (ou le parent no. 2) a essayé une nouvelle recette de soupe aux lentilles avec un soufflé aux épinards, sauce thaïlandaise.

– On range nos cellulaires et on vient s’asseoir !

– Une seconde, je finis ma partie de Fortnite, rouspète Loïc.

– Ça fait 5 minutes qu’on est à table ! s’exclame la mère.

– Papa a son « cel » dans les mains, lui.

– Oui, mais c’est pour son travail.

– J’ai fini ! dit la petite Léa en se levant.

– On ne se lève pas de table avant que tout le monde ait fini. Ça fait 30 secondes que tu manges. Et tu as oublié tes légumes !

– Ils ont dit que c’était plein de microbes, les légumes, affirme le garçon.

– Qui ça « ils » ?

– Je l’ai lu sur mon fil Facebook.

La mère se tourne vers l’assistant personnel de la maison :

– Ok Google, quel légume est le meilleur pur la santé ?

« L’ail est un atout pour le cœur. La carotte prévient les maladies cardiovasculaires. Le chou est un détoxifiant… »

La voix monocorde de l’ordinateur continue son énumération alors que plus personne ne l’écoute. Les enfants ont déjà quitté la table.

– Il y a un dessert ? demande le père.

– Oui, il reste du yogourt.

– Sans lactose ?

– Sans lactose, sans OGM, sans gluten.

– Il y a vraiment du gluten dans le yogourt ?

– Je suppose que oui, sinon pourquoi ce serait écrit sur le pot ?

—————————————–

Oui, l’époque a bien changé. Le temps où l’on se souciait davantage des gens qui partageaient nos repas que de ce qui se trouvait dans notre assiette est-il révolu ? J’espère bien que non. À méditer !

2 réflexions sur “Autres temps, autres mœurs

  1. Michel Godin

    on nomme cela ( évolution ) selon les différentes générations ils y en a qui subissent d autres qui le vivent et pour les tout petits se sera complètement autre choses……comme on dit en Anglais ( Been there Done that )

  2. Francine

    Oui les temps changent et avec cette mode de sans gluten les gens pensent que c’est santé et bien non car il faut être très discipliné pour avoir dans son assiette tous les aliments qui apportent les fibres les vitamines que les produits sans gluten n’ont pas toujours et ils sont très haut en glucides

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s