Une sépulture écologique

Jadis, quand une personne décédait, la sépulture était le cercueil et la mise en terre. Un peu plus tard, la crémation est apparue. Les cendres étaient déposées dans une urne, mises en terre, exposées dans un crématorium ou simplement dispersées aux quatre vents.

Depuis quelque années, l’écologie fait son entrée dans l’industrie funéraire. Il est possible de déposer les cendres au pied d’un nouvel arbre pour qu’il prenne vie. On peut même acheter une urne biodégradable qui se décomposera avec le temps.

Quoi qu’il en soit, le texte qui suit vient d’un cahier spécial publié dans le Journal de Montréal du 25 octobre dernier. Je veux le partager avec vous pour vous informer sur les services disponibles, lorsqu’on passera de vie à trépas. C’est une certitude.

——————————————-

UN REPOS ÉTERNEL ET ÉCOLOGIQUE

La crise environnementale ne date pas d’hier et, depuis plusieurs décennies déjà, les gouvernements, les organisations et les entreprises se voient demander de transiter vers un mode de fonctionnement plus écologique.

Si la plupart des gens connaissent les efforts mis de l’avant par les entreprises offrant des services et des produits utilisés au quotidien, plusieurs ignorent que les entreprises de services funéraires proposent des options écologiques.

UN DÉPART EN ACCORD AVEC LA NATURE

Les Sentiers

Voyant cet engouement, John Tittel et son collègue Guy D’Anjou ont eu l’idée, il y a plus de 10 ans, de créer un espace de dernier repos respectant la nature tout en la célébrant, « À cette époque, on jasait déjà beaucoup du virage vert dans le domaine. Comme nous étions localisés dans les Laurentides, nous avons eu la chance de trouver l’endroit propice pour réaliser notre projet de cimetière naturel », explique M. Tittel, cofondateur du cimetière naturel Les Sentiers, affilié à la maison Magnus Poirier.

Localisé à Prévost, l’entreprise Les Sentiers propose pratiquement les mêmes services et produits que les cimetières plus traditionnels, à l’exception de la mise en terre avec cercueil. Columbarium intérieur et extérieur, emplacement de célébration sans sépulture, salle de réception et autres sont disponibles. « L’un des services les plus populaires est celui de choisir un arbre au pied duquel la famille peut enterrer les cendres du défunt », indique M. Tittel.

UNE VARIÉTÉ D’OPTIONS

Si le décor enchanteur des Sentiers est unique, l’entreprise n’est toutefois pas la seule dans le domaine à offrir des services et des produits plus écologiques. L’entreprise funéraire Alfred Dallaire Memoria propose des cercueils et des urnes écoresponsables, dont les urnes botaniques, où l’on plante également un arbre en commémoration, et des urnes de glace qui dispersent les cendres à mesure qu’elle se dissolvent dans un plan d’eau.

Par ailleurs, au Complexe funéraire Le Sieur, les clients peuvent entre autres choisir de disposer de leur corps par aquamation. Il s’agit d’un procédé qui utilise l’hydrolyse alcaline, soit la décomposition par l’eau, pour recueillir les cendres du défunt. Le procédé est moins nocif pour l’environnement que la crémation, puisqu’il génère énormément de CO2.

D’autres entreprises de services funéraires proposent aussi des d’inhumations sans embaumements ou encore des funérailles carboneutres, où les émissions de gaz à effet de serre de l’entièreté de la cérémonie sont compensées par la plantation d’arbres.

Comme quoi, dans la vie comme dans la mort, les personnes peuvent laisser un legs de respect de la nature et de l’environnement.

UNE MÉMOIRE VIVANTE…

Urne Bio Canada

L’urne de vie honore la continuation de la vie en faisant naître un arbre des cendres. Cette urne botanique fabriquée à partir de matériaux écologiques et biodégradables est parfaite pour l’environnement. Vous ajoutez la terre, la bouture de l’arbre choisi et les copeaux de bois dans l’urne avec les cendres. Il ne reste plus qu’à mettre en terre. La bouture se nourrira des nutriments du terreau et des cendres pour faire grandir un arbre magnifique en souvenir de l’être cher…

UNE SOLUTION DE RECHANGE ÉCOLOGIQUE À L’ENTERREMENT TRADITIONNEL

À l’ère où la pollution est un enjeu environnemental, reboiser bénéficie à tous. L’urne de vie permet de participer au mouvement Un arbre pour l’humanité en reboisant la planète un arbre à la fois. Le but est non seulement de reboiser, mais aussi d’offrir aux personnes en deuil un endroit propice au recueillement auprès de l’arbre qui représente une mémoire vivante de l’être cher.

Pour un peu plus de 300 $, l’urne de vie écologique est disponible au urnebiodegradable.com

Une réflexion sur “Une sépulture écologique

  1. Sylvie

    Magnifique de penser à ce qu’on laisse derrière… ou ce qu’on ne laisse pas, justement. Pourquoi polluer même dans la mort si autre chose existe…

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s