On ne sait pas ce qu’on veut, finalement.

Il n’y a pas deux sociétés comme celle que nous avons au Québec. Nous sommes uniques ! Après deux référendums, l’idée de la séparation est en baisse.

C’est bizarre, mais j’ai toujours pensé que le Parti québécois ne ferait pas l’indépendance du Québec. Un autre parti, peut-être, mais pas le Parti québécois, surtout depuis le départ de René Lévesque et des bonzes de ce parti qui sont presque tous décédés

Il ne faut pas se le cacher, François Legault est un nationaliste et je crois qu’il pourrait être celui qui nous ferait atteindre les objectifs de feu René Lévesque. Qu’on soit maître chez nous et pleinement en contrôle de notre identité et de notre avenir.

Le problème, ce sont ses citoyens qui ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent. Ils ont des réactions bizarres sur à peu près tous les sujets. À cet égard, Richard Martineau, dans le Journal de Montréal du 4 février dernier, brossait un portrait assez exact du peuple québécois. Une définition qui rejoint entièrement la mienne et que je vous propose aujourd’hui.

—————————————————————–

LES QUÉBÉCOIS SONT DIFFICILES À COMPRENDRE

Je pense qu’il n’y a pas un peuple comme les Québécois.

Plus distincts que ça, tu meurs…

C’est à se demander si nous n’avons pas été fabriqués par des extra-terrestres dans un laboratoire.

INCOMPRÉHENSIBLE

Regardez notre relation avec le Canada.

Comme un sondage Léger commandé par Le Journal l’a dévoilé hier, 74 % des Québécois veulent se débarrasser de la monarchie.

Plus de 70 % des Québécois appuient une loi (la loi 21) qui est détestée et diabolisée dans le reste du pays.

La grande majorité des Québécois ne veulent rien savoir du multiculturalisme, préférant l’interculturalisme comme modèle pour gérer le vivre-ensemble.

Les Québécois trouvent qu’Ottawa ne défend pas assez le français, qui est pourtant l’une des deux langues officielles.

Les Québécois trouvent ridicule que les lois provinciales adoptées par un gouvernement élu démocratiquement par le peuple québécois doivent passer le test des tribunaux fédéraux pour pouvoir être appliquées au Québec.

Les Québécois trouvent que la Charte canadienne des droits et libertés les empêche de s’administrer comme ils l’entendent.

Les Québécois n’aiment pas que le gouvernement fédéral s’immisce dans les champs de compétence du Québec.

Bref, quand on établit la liste de tout ce qui implique le fait de rester dans le Canada, les Québécois disent : « Le point 1 ne nous intéresse pas, le point 2 nous tape sur les nerfs, le point 3 nous semble inacceptable », etc., jusqu’au point 99.

Mais à la fin de cet exercice, quand tu leur demandes s’ils veulent rester dans la fédération canadienne, ils répondent… OUI !

CONTRE LE CANADA, TOUT CONTRE

Comprenez-vous quelque chose à ça ?

Aimes-tu les frites ? Non.

Aimes-tu les hamburgers ? Non.

Aimes-tu les cheeseburgers ? Non.

Aimes-tu les croquettes de poulet ? Non.

Aimes-tu les boissons gazeuses ? Non.

Donc, tu n’aimes pas manger au McDo ? Oh non, au contraire, j’adore !!!

Pardon ???? Comment ça ? Tu aimes leur eau ?

C’est comme une femme qui passe son temps à critiquer son mari (il n’est pas gentil, il pète au lit, il est brusque, il ne s’intéresse pas aux enfants, il ne me dit jamais que je suis belle…), mais qui ne veut pas divorcer parce qu’elle l’aime !

Au prochain référendum, au lieu de poser une seule question aux Québécois (« Voulez-vous vous séparer ? »), on devrait leur poser une série de questions.

« Êtes-vous d’accord avec telle mesure au Canada ? Telle mesure ? Telle mesure ?

Si à la fin, l’électeur coche une majorité de Non, le bulletin est comptabilisé comme un appui au Oui !

ÇA AURAIT PU ÊTRE PIRE

Les Québécois sont comme ça : ils disent toujours le contraire de ce qu’ils pensent.

Une fille n’est pas belle, elle est « pas laide ».

Un mets n’est pas bon, il est « pas mauvais ».

Regardez Legault. Est-il un fédéraliste passionné ? Non.

Il trouve juste le Canada « pas si mal ».

Il rêvait de se marier avec un Québec souverain, mais celui-ci ne voulait pas, préférant rester chez ses parents.

Alors il sort avec la fédération canadienne en attendant.

Oh, elle ne l’excite pas, ne l’enflamme pas. Ça fait longtemps qu’ils ne font plus la bagatelle.

Mais il aurait pu tomber sur une pire partenaire.

Et elle fait bien à manger.

Fa que.