Le gouvernement se montre “généreux”

 

Charest Jérôme-Forget Cent millions de dollars pour une élection dans l’unique but de faire face à LA crise économique. Des travaux parlementaires de trois jours pour montrer à la population qu’on a les choses bien en main et accoucher d’un énoncé politique stupide du gouvernement du “Frisé”. Ça frôle le ridicule !

Un crédit d’impôt de 2 500$ si vous entreprenez des rénovations de 40 000$. Tout un cadeau… en pleine crise économique, je vous le rappelle. C’est clair que tout le monde va se mettre à rénover, d’autant plus qu’un récent sondage indique que 3 québécois sur 4, retarderont leurs rénovations domiciliaires en attendant une reprise de l’économie. Comme “timing”, c’est gagné !

En terme d’incompétents, il ne se fait pas mieux. Pourquoi on les paie exactement ? Pour accoucher de telles stupidités ? Vite des baisses d’impôts massives pour soulager les CON-tribuables. Ça nous fera plus d’argent pour dépenser et peut être que l’économie reprendra de la vigueur. C’est élémentaire.

Et pour revenir sur l’arnaque du crédit d’impôt de 2 500$ c’est un CRÉDIT D’IMPÔT, pas une subvention ou un chèque. Dépendamment de vos revenus annuels, le crédit réel pourrait être et sera probablement moindre. Si vous avez les moyens de dépenser 40 000$ dans la rénovation de votre maison, c’est que vos revenus sont en conséquence. Alors, au moment de faire votre déclaration de revenus, en 2010 ne l’oublions pas, ce 2 500$, par un calcul savamment planifié, diminuera le total de vos impôts à payer. Le résultat final net de votre économie sera nettement inférieur au crédit.

On peut faire dire ce que l’on veut aux chiffres. Les experts du “Frisé” en sont passés maîtres.

L’histoire du tablier de grand-mère

 

Grand-mère3 Pour les plus âgés, vous souvenez-vous du tablier de votre grand-mère ? Pour les plus jeunes, ou ceux et celles qui n’ont pas connu cette époque, voici l’histoire de ce simple, mais combien symbolique, morceau de tissus.

Le principal usage du tablier de grand-mère était de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela:

Il servait de gant pour retirer une poêle brulante du fourneau.

Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salies.

Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les œufs, les poussins à réanimer, et parfois les œufs fêlés qui finissaient dans le fourneau.

Quand les visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri à des enfants timides.

Et quand le temps était frais, grand-mère s’en emmitouflait les bras.

Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois. C’est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec jusque dans la cuisine.

Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes; après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux. En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l’arbre.

Quand les visiteurs arrivaient de façon impromptue, c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.

À l’heure de servir le repas, grand-mère allait sur le perron agiter son tablier et les hommes aux champs, savaient aussitôt qu’ils devaient passer à table.

Grand-mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre qu’elle refroidisse; de nos jours sa petite fille la pose là pour la décongeler.

Il faudra de bien longues années, avant que quelqu’un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.

Mots clés Technorati : ,