Avocasseries

AvocatAVOCAT : Êtes-vous active sexuellement ?

TÉMOIN : Non, je me laisse faire.

————————————————–

AVOCAT : Docteur, n’est-il pas vrai que lorsqu’une personne décède en dormant, elle ne le sait pas avant le lendemain matin ?

TÉMOIN : Maître, avez-vous vraiment passé vos examens du Barreau ?

————————————————–

AVOCAT : Le plus jeune garçon, celui de vingt ans, quel âge a-t’il ?

TÉMOIN : Vingt, comme votre quotient intellectuel.

————————————————–

AVOCAT : Étiez-vous présent lorsque votre photo a été prise ?

TÉMOIN : Voulez-vous rire de moi ?

————————————————–

AVOCAT : Donc, Madame, la date de conception de votre bébé est le 8 août ?

TÉMOIN : Oui.

AVOCAT : Et que faisiez-vous à ce moment là ?

TÉMOIN : Je baisais !

————————————————–

AVOCAT : Elle avait trois enfants, c’est exact ?

TÉMOIN : Oui.

AVOCAT : Combien étaient des garçons ?

TÉMOIN : Aucun.

AVOCAT : Y avait-il des filles ?

TÉMOIN : Monsieur le Juge, je pense que j’ai besoin d’un autre avocat. Est-ce que je peux avoir un autre avocat ?

—————————————————

AVOCAT : Pouvez-vous décrire l’individu ?

TÉMOIN : De grandeur moyenne, avec une barbe.

AVOCAT : Était-ce un homme ou une femme ?

TÉMOIN : À moins que le cirque soit en ville, je vais prendre une chance… Je dirais un homme.

—————————————————

AVOCAT : Docteur, combien d’autopsies avez-vous fait sur des personnes mortes ?

TÉMOIN : Toutes ! Les vivantes se débattent trop.

—————————————————

AVOCAT : Toutes vos réponses doivent être orales, OK ? À quelle école êtes-vous allés ?

TÉMOIN : Oral.

—————————————————-

AVOCAT : Docteur, vous souvenez-vous de l’heure où vous avez examiné le corps ?

TÉMOIN : L’autopsie a débuté à 20h30.

AVOCAT : Et M. Denton était mort à cette heure ?

TÉMOIN : En tout cas, il l’était quand j’ai fini.

—————————————————-

AVOCAT : Docteur, êtes-vous qualifié pour un prélèvement d’urine ?

TÉMOIN : Maître, êtes-vous qualifié pour poser cette question ?

—————————————————-

AVOCAT : Docteur, avant de procéder à l’autopsie, avez-vous vérifié le pouls ?

TÉMOIN : Non.

AVOCAT : Avez-vous vérifié la pression sanguine ?

TÉMOIN : Non.

AVOCAT : Avez-vous vérifié la respiration ?

TÉMOIN : Non.

AVOCAT : Alors, il est possible que le patient soit vivant lorsque vous avez commencé l’autopsie ?

TÉMOIN : Non.

AVOCAT : Comment pouvez-vous en être si sûr, Docteur ?

TÉMOIN : Parce que son cerveau était dans un bocal sur mon bureau.

AVOCAT : Je vois. Mais est-ce que le patient ne pouvait pas être quand même encore en vie ?

TÉMOIN : Oui, c’est possible qu’il soit en vie et fasse la profession d’avocat.

Merci à l’ami Gérard