Une longue journée

2015-04-15 001Débutée à 8 heures du matin, la journée d’hier s’est terminée quelques minutes avant 23 heures. Des limites de vitesses réduites et un accident important dans le New-Jersey (pas nous), ont eu tôt fait de retarder notre arrivée prévue au Lake George. C’est plutôt à la sortie 21 du New York State Thruway, au Holiday Inn, que nous avons décidé de déposer nos valises et faire notre roupillon de nuit. Bah, dans le fond, ce n’est pas grave puisqu’on pourra partir plus tard demain pour une balade écourtée vers notre havre de paix Saint-Philippois. Nous avons tout de même ajouté 1 360 kilomètres au compteur.

En fait, par un 17°C c’est sous la bruine que nous avons traversé la Caroline du Nord au lever. Arrivé en Virginie, les éclaircies ont pris la place à notre grand plaisir et le mercure est monté jusqu’à 21°C pour terminer à 10°C sur le Thruway en fin de soirée. Demain c’est du long qu’on portera, du moins pour quelque temps.

2015-04-15 003C’est définitivement le printemps par ici et la nature s’éclate pour qu’on puisse l’admirer. La Virginie regorge d’arbres fleuris et les vallées prennent leurs teintes d’un vert vif. Sur la route 15/17, entre les Interstates 95 et 66, les chevaux étaient aux pâturages et les ranchs s’activaient. En s’arrêtant dans une halte routière en Virginie occidentale, on a pu voir des massifs de jonquilles jaunes et 2015-04-15 004blanches. Bref, ça respire le renouveau et les gens sont joyeux. J’ai aussi trouvé un point négatif à cette journée sur la route; avec les sommes récoltées en péage sur le New York State Thruway, ils pourraient améliorer le bitume et faire plusieurs retouches parce que les trous désagréables sont de plus en plus légion. Non mais c’est pas drôle de se réveiller subitement alors qu’on conduit et qu’on frappe le damné de trou!

Au moment de rédiger cet article, il est passé minuit mais je tenais à l’offrir à mes lecteurs pour ne pas manquer à ma promesse. On rentre demain et l’agenda est très garni. Quand ça fait des lunes qu’on n’a pas vu notre monde, alors nous avons du temps à reprendre. Les petits-enfants nous manquent et je ne vous cacherai pas qu’ils sont en haut de la liste des retrouvailles. Je vous convie pour la suite finale du périple en soirée.