Et puis, ce fut l’hiver…

Tu sais que le temps a une manière d’aller très vite, sans que tu ne t’aperçoives des années qui passent.

Il semble qu’hier j’étais encore jeune, nouvellement mariée et je m’aventurais dans ma nouvelle vie avec mon conjoint.

Aujourd’hui, je me questionne : Où sont passées toutes ces années ?

Je sais que je les ai toutes vécues selon mes espérances et mes rêves, de la façon où elles étaient à l’époque.

Mais il est ici, l’hiver de ma vie qui m’a rattrapé par surprise.

Comment en suis-je arrivé là, si vite ?

Où sont passées toutes ces années et où s’est envolée ma jeunesse ?

Je me rappelle bien d’avoir vu des personnes âgées pendant toutes ces années, et qu’elles avaient toutes beaucoup d’avance sur moi, que mon hiver était encore bien loin et que je ne pouvais pas deviner ou imaginer ce qu’il pouvait bien être !

Mais, il est là : mes amies sont des retraitées qui grisonnent… elles se déplacent plus lentement et je vois des personnes encore plus âgées.

Quelques-unes sont en bonne forme, d’autres moins que moi… mais je vois de grands changements : Leur âge est plus apparent et je suis l’antédiluvienne que j’avais l’habitude d’observer et que je ne pensais pas devenir !

Maintenant, je réalise que de seulement prendre une douche est devenu difficile !

Et de faire une sieste n’est plus un luxe… mais une nécessité ! Car si je ne le fais pas volontairement, le fait de juste m’asseoir… je m’endors !

C’est bien maintenant que j’entre dans cette nouvelle saison de ma vie sans être préparée aux malaises, ni aux souffrances, ni à la perte des forces, ni au manque de dextérité et de ne plus faire les choses que je désirais.

Au moins, je sais que l’hiver de ma vie est arrivé.

Je ne sais pas combien sera sa durée, mais une chose est certaine, lorsqu’il sera terminé, une nouvelle aventure va commencer !

Oui, j’ai des regrets… pour certaines choses que je n’aurais pas dû faire et certaines autres que j’aurais dû m’efforcer d’accomplir. Par contre, il y a plusieurs choses que je suis fière d’avoir faites. Ça fait partie de mon vécu.

Si tu n’es pas encore dans ton hiver, laisse-moi te rappeler que le temps passe plus vite que tu ne penses.

Alors, s’il y a des choses que tu désires accomplir durant ta vie, s’il te plaît, fais-les vite. Ne les remets pas à plus tard, la vie est si courte !

Fais ce que tu peux aujourd’hui, car tu ne peux t’assurer si la fin de ton hiver est lointaine ou pour demain.

Malheureusement, tu n’as aucune promesse qui ne te dise si tu verras toutes les saisons de ta vie. Alors vie pour aujourd’hui et réalise toutes les choses dont tu rêves pour ceux que tu aimes afin qu’ils se souviennent. Espère qu’ils t’apprécient et t’aiment pour tout ce que tu as fait pour eux durant toutes les années passées.

Si la vie est un cadeau pour toi, la manière de la vivre sera un cadeau pour ceux qui te succèderont. Rend-la fantastique ! Vis-la bien ! Amuse-toi aujourd’hui ! Fais quelque chose de plaisant ! Sois heureux !

Aie une belle journée | Rappelle-toi : « La vraie richesse c’est la santé et non pas les pièces d’or ou d’argent, »

Ainsi va ta vie à fond dans les jours qui viennent.

Pour terminer, saches qu’aujourd’hui c’est le moment le plus âgé que tu ais atteint; alors jouis de cette journée le temps qu’elle durera.

Sortir fait du bien, mais revenir à la maison c’est mieux !

Tu oublies des noms, ce n’est pas grave, car certains autres ont même oublié qu’ils te connaissaient ! Tu réalises que tu n’es plus bon à accomplir quelque chose.

Les choses que tu aimais faire, ne t’intéressent plus ? Tu dors mieux dans une chaise longue avec la télévision allumée, que dans ton lit ? Cela s’appelle un « Pré-sommeil ».

Tu as tendance à utiliser des mots débutants par un « Q » : Quoi ? Quand ? Quel ? Qui ?

Tu te plains que les imprimeurs utilisent d’aussi petits caractères dans leurs publications ?

Les villes et les villages sont éloignés et les coins de rues sont plus loin. Les trottoirs semblent plus hauts.

Maintenant que tu as les moyens d’avoir des bijoux dispendieux, il n’est pas sécurisant de les porter partout.

Ce qui t’apparaissait comme des taches de rousseur sont devenus des points bruns.

Tout le monde chuchote maintenant.

Dans ta garde-robe, tu as des vêtements de trois grandeurs dont deux que tu ne porteras plus jamais !

Mais le qualificatif « Vieux » est bon dans certains cas : « Vieux films », vieilles chansons » et le meilleur de tous. « Vieux amis » ! Surtout, soit un bon « vieux frère ».

Source : http://www.terredisrael.com/infos/et-puis-ce-fut-lhiver/

4 réflexions sur “Et puis, ce fut l’hiver…

  1. Carole rhéaume

    Oui, nous en sommes là. Mais se n’est pas trop douloureux car nous avons la chance de le passer bien au chaud avec de très bons amis. Le temps ici passe si vite avec ses dizaines d’activités de toutes sortes. Je souhaite à tous qu’il en reste encore plusieurs bonnes à venir.
    Merci Normand.
    Une fidèle lectrice.

  2. Merci Normand,
    J’apprécie beaucoup ta vision des choses sur le temps qui passe, qui passe de plus plus vite. Comme toi, j’observe les personnes plus âgées que moi et deviens chaque jour un peu plus comme celles que je regarde. Effectivement, chaque moment du présent est le moment le plus âgé de ma vie. Cela, je le savais mais je l’avais oublié.
    Excellente soirée
    Amitiés
    John

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s