Trois gouttes de lumière…

On n’a pas le choix, les années cumulent comme le lever et le coucher du soleil. Une grande roue qui tourne et qu’il nous faut accepter avec optimiste en se disant que beaucoup n’ont pas la chance de se rendre à un âge vénérable.

Aujourd’hui les trois gouttes de lumières sont consacrées à cette réflexion.

VIEILLIR

L’âge mûr c’est un cœur jeune, doublé d’un esprit mature, dans un corps qui a accumulé de l’expérience.

Vieillir c’est transformer graduellement la passion en compassion.

Plein de gens n’arrivent pas à 80 ans car pendant trop longtemps ils se sont battus pour rester à 40 ans.

Passé le cap de la soixantaine, peu de choses paraissent absurdes.

Les jeunes pensent que les vieux sont fous, les vieux pensent que les jeunes le sont. Dans les deux cas, il ne faut pas sauter aux conclusions.

Personne ne va plus vite que les années.

Dans les yeux d’un jeune brille la flamme, dans les yeux d’un vieux brille la lumière.

L’initiative des jeunes vaut autant que l’expérience des vieux. Les deux ensembles font des miracles.

Derrière chaque adulte il y a un enfant. Devant chaque enfant il y a un adulte.

Heureux celui qui a été jeune pendant sa jeunesse. Et sage, l’âge venu.

Pour vivre vieux et heureux, il faut accueillir notre vieillesse comme un couronnement.

Émile Couture