Le français continue de régresser

On n’a qu’à lire les journaux et écouter les différentes émissions d’informations, tant radiophoniques que télévisuelles, pour se rendre à l’évidence; la langue anglaise, internationale, continue de trôner en tête de liste des langues les plus parlées. C’est bien dommage pour nous. Robert Bourassa, Camille Laurin et René Lévesque doivent se retourner dans leur tombe.

Après une lutte de plus de 200 ans, en 1974 sous le gouvernement libéral de Robert Bourassa, le français devenait la langue officielle du Québec avec l’adoption de la loi 22, le 31 juillet. Une loi qui ne plaisait pas à tout le monde et principalement aux anglophones et Italiens qui prétendaient qu’elle allait trop loin. Elle avait tout de même ses faiblesses.

Après le balayage péquiste de 1976, Camille Laurin y allait de la loi 101. Loi qui faisait du français la langue de l’administration publique, de l’enseignement et du travail. Depuis, les différents tribunaux l’ont charcuté abondamment et sans aucun respect pour la majorité québécoise.

L’AFFICHAGE ET LA PUBLICITÉ

Principalement dans la grande région de Montréal, l’affichage s’anglicise partout. De jour en jour, le phénomène prend de l’ampleur. En écoutant la télé, les annonceurs se plaisent donner une prononciation anglaise aux produits qu’ils annoncent, et ce, même si le mot se dit très bien en français. Lentement mais sûrement, on progresse vers l’assimilation. On se promène sur la rue et si on se ferme les yeux, on a l’impression d’être à Toronto ou n’importe autre ville canadienne.

LA RELÈVE

Les jeunes se bilinguisent. Et que font-ils lorsqu’ils sont bilingues ? Ils consomment en anglais. Leur univers est anglophone. La musique, la télé, les séries sur Netflix et aussi sur le câble, et l’internet, ils privilégient la langue de Shakespeare. Le français? Ce n’est pas à la mode, c’est pour les vieux, les dépassés. Même phénomène chez la plupart des nouveaux arrivants. Ils conservent une langue internationale qu’ils connaissent déjà et continuent de la parler sans respect pour la terre d’accueil.

LE TRAVAIL

Le français la langue de travail. Vous voulez rire ? Les employeurs exigent que leurs employés, ou ceux en devenir, soient bilingues dans plus de 60 % des cas. Si tu es anglophone, les portes du travail sont toutes grandes ouvertes. Les unilingues francophones sont mis carrément de côté. Ici, chez-eux ! Au Québec, la communauté anglophones jouît de privilèges que les communautés francophones ailleurs au pays n’ont pas. Ils doivent se conformer à la majorité et celle-ci protège à tout prix sa langue.

On avait l’occasion de faire enfin la même chose en 1977. Au fil du temps c’est la société francophone qui a abdiqué, qui s’est laissée assimilée à petit feu et aujourd’hui, ils s’en balancent parce que le monde s’ouvre à eux et à eux seuls.

L’ÉCOLE

Le comble de l’arrogance est survenu le 10 août dernier, alors que la Cour supérieure du Québec a suspendu temporairement la réforme scolaire du gouvernement Legault pour les districts anglophones. Ceux-ci contestent sa constitutionnalité, comme toutes leurs batailles. Le petit mange le grand ! Ça me fait penser lorsque vous êtes dans votre propre maison et que votre voisin s’invite chez-vous et prend le plein contrôle de votre demeure et que honteusement, des membres de votre propre famille sont heureux de ça et même plus, ils s’amènent pour leur donner un coup de main.

C’est insensé, mais c’est la réalité. Une guerre constante entre les deux communautés. Qui triomphera à ce petit jeu ? Vous avez votre réponse !

D’ici 30 ans, le français sera malheureusement une langue moribonde. On ne dira plus des Québécois, mais des Happy Quebekers !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s