Le bébé qui ne devait pas naître

Geneviève et ElliotLa semaine du diabète vient à peine de se terminée et partout on a mis l’accent sur cette maladie chronique sournoise qui indispose la vie de plusieurs personnes. Évidemment, la période est propice à la sensibilisation auprès du public et, par la même occasion, Diabète-Québec sollicite des dons afin de faire progresser la recherche. La technologie aide à faire de grands pas mais il reste encore beaucoup à faire pour y parvenir. Étant moi-même diabétique, cette cause me tient à cœur. Afin de vous sensibiliser à cette réalité médicale, je veux partager avec vous, l’histoire de Geneviève… tirée de la revue Plein-Soleil, de Diabète Québec.

« Je ne me souviens pas du jour où les médecins ont rencontré mes parents pour leur annoncer la raison de mon hospitalisation :

– Votre bébé est malheureusement une victime innocente du diabète.

Je n’en ai aucun souvenir mais eux n’oublieront jamais cette journée dramatique où tout semble s’écrouler :

– Mon bébé est mal en point, j’ai peur, je suis désemparée, qu’est-ce qui se passe? Je m’en occupe pourtant bien, j’en prends soin comme de la prunelle de mes yeux, elle est mon plus grand trésor et je l’aime plus que tout, je vous en prie : aidez-moi…

On se sent alors désemparée et en totale vulnérabilité. On refuse de croire ce qu’on nous dit, une sourde colère nous envahit qui nous fait détester le médecin qui nous l’apprend. Le verdict tombe comme un couperet : le diabète.

– Va-t-elle guérir? Y a-t-il une solution, un remède un traitement ici ou ailleurs pour la ramener à la santé et en faire un bébé comme les autres?

Vous connaissez la réponse malheureusement…

Mes parents ont tant cherché des réponses et des solutions mais sans grands succès. Avec en plus cette peur qui sans cesse revenait : et si mon enfant se mettait à m’en vouloir parce que je lui fais mal plusieurs fois par jour. Quant à moi, je n’ai jamais connu une journée sans injection d’insuline et j’ai appris à vivre avec ma réalité de malade chronique. J’en ai traversé des moments de révolte, de découragement, de vouloir tout envoyer promener parce que je voulais tout simplement être comme toutes les autres et pas toujours celle qui est différente…

Moi aussi je voulais avoir un chum sans craindre de me retrouver en hypoglycémie devant lui ou nos amis. Eux étaient relax, mais moi je devais avoir l’air relax même si par moments je me demandais s’il faisait vraiment chaud ou si c’était mon taux de sucre qui descendait rapidement. Le diabète t’est imposé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et tu dois en tenir compte dans toutes les activités. Impossible de l’oublier!

Mais mon plus grand drame fut le jour où j’ai parlé d’avenir et de la possibilité d’avoir un enfant. On m’a alors répondu que je ne pourrais jamais être maman en raison de mon diabète. Impossible pour toi d’avoir un enfant… Diabète maudit, je te déteste… C’est trop injuste, trop cruel, trop excessif… Qu’ai-je fait pour être ainsi pénalisée? De quoi suis-je donc coupable pour ne pas pouvoir être mère?

Par chance, j’ai un tempérament qui ne se laisse pas décourager facilement. Quand j’ai une idée dans la tête… Bien des années plus tard et grâce à la recherche, et j’aimerais surtout dire grâce aux trouvailles des chercheurs et chercheuses en diabète, je suis récemment devenue maman d’un beau bébé en santé qui me comble de bonheur et de joie de vivre. Ce qui était impossible il y a quelques années est devenu une réalité, possible à gérer avec succès.

Je suis maintenant impliquée au sein de Diabète Québec car je sais que les efforts engagées, tant au soutien à la recherche qu’auprès des personnes atteintes de diabète et de leur famille, portent fruits. Ce travail acharné donne des résultats importants dans la vie quotidienne. Sans Diabète Québec qui se bat sans compter pour améliorer la vie des personnes atteintes de diabète, la réalité serait bien différente. C’est donc moi, aujourd’hui, qui vient cogner à votre porte, à celle de votre cœur, afin de pouvoir continuer à trouver des solutions pour le diabète. Sans votre soutien, il est impossible de réussir un tel projet.

Appuyer Diabète Québec c’est donner de l’espoir à toutes les personnes atteintes de ce fléau dévastateur. Merci de votre don si précieux pour nous. Les chercheurs en diabète du Québec se joignent à moi pour vous remercier de leur donner les moyens de devenir des trouveurs!»

Pour vos dons : www.diabete.qc.ca

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s