Le temps file

Temps fileÀ quelque jours de Noël, les journaux font leur rétrospective de l’année en cours qui devra céder sa place à une autre, remplie d’espoir. C’est une période de l’année que je ne déteste pas du tout.

En feuilletant les journaux, on se rend compte que le temps file, que tout va beaucoup trop vite. Il me semble qu’hier on parlait du bogue de l’an 2000 et voilà qu’on se retrouve, quinze années plus tard, et tout ce chemin est déjà derrière nous. J’avoue qu’une fois la cinquantaine venue, on avance à la vitesse Grand-V.

C’est aussi une période qui amène son lot d’histoires de vie, tantôt triste comme l’incendie meurtrier de Les Coteaux à deux jours de Noël, et les histoires de miraculés devant qui la médecine ne donnait aucune chance de vivre, mais à qui le Créateur a donné une seconde chance. On dirait que durant la période des Fêtes, cette période de réjouissance, ça nous marque profondément d’une trace indélébile à tout jamais.

Il y a de cela 38 ans, le 24 décembre 1976, le téléphone sonnait en pleine nuit pour nous annoncer le décès de notre grand-mère maternelle. Année après année, le film des événements se déroule dans ma tête, dans ses moindres détails, et je me rappelle combien c’était difficile, les jours suivants, de conjuguer tristesse et joie.

Ici en Floride, les décorations illuminées brillent dans la verdure des parterres que nous sommes maintenant habitués de voir. Sincèrement, la neige ne nous manque pas. La veille, nous étions 24 personnes à partager un repas dans un restaurant voisin et par la suite, Carole et Mario nous recevaient pour danser au son de ma musique. Michel et Jacques, respectivement guitariste et accordéoniste, m’accompagnaient pour l’occasion. L’assistance était en forme et la danse a eu tôt fait de brûler les calories en trop, jusqu’à minuit, l’heure des rapprochements pour se souhaiter un Noël joyeux.

Le 25, c’était le téléphone et les communications vidéo avec les proches, la famille et les amis, sans oublier les bouches fendues jusqu’aux oreilles de nos petits-enfants, décrivant et présentant leurs nouveaux cadeaux fraîchement déballés. C’est toujours magique l’expression des enfants qui sont d’une sincérité contagieuse.

En fin d’après-midi, on a eu droit à une très belle performance de la chorale de Pioneer Village, qui s’est grandement améliorée depuis l’ajout de quelques choristes masculins et féminins, faisant de cette formation une chorale digne de ce nom avec ses beaux airs de Noël. Puis, un copieux repas de Jambon nous attendait dans la grande salle. Comme aucune danse n’était prévue par la suite, nous sommes restés près d’une trentaine de lurons, à jouer aux dés. On faisait du bruit pour 100 personnes dans cette grande salle désertée.

En conclusion, me voilà devant mon clavier, à vous raconter mon histoire d’il y a déjà 48 heures. Quand je vous dis que le temps file… Même si notre famille nous manque un brin, on se considère chanceux d’être ici, sous un chaud 73°F encore à 22h30, et d’en profiter jusqu’à ce demain qui finira bien par arriver un jour. Et vous, votre Noël, il était comment ?

Une réflexion au sujet de « Le temps file »

  1. Au Québec, en Outaouais en tout cas, et plus particulièrement chez nous, ce fut un beau Noël avec juste ce qu’il fallait de petits-enfants aux grands sourires, de décorations colorées, et de bonne boustifaille, arrosée juste de vins légers, des conversations agréables pour oublier que dehors, on se serait cru à la mi avril. Tout juste un peu de neige blanc-brun dans les fossés. Des champs dans lesquels les écureuils noirs se promenaient allègrement entre les brins de tiges de maïs restants. Des terrains qu’on aurait pu gratter pour enlever les aiguilles de pin ou les feuilles laissées à l’automne. Au moins pas de verglas.
    Un temps doux qui ne nous donne pas le goût de descendre dans le sud puisqu’on n’a pas froid aux os.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s