Ça casse la baraque!

2015-01-29 004Qui a dit que les snowbirds, tels des patates de sofa, faisaient du lard confortablement allongés sur des chaises de plage tout en se faisant brûler la bedaine au soleil. Si vous le connaissez dites-lui qu’il est totalement dans l’erreur. En tout cas, à Pioneer Village, ça bouge et ça casse la baraque. Les Pioneer Days imposent le rythme.

Pour faire une analogie boiteuse quelque peu, disons que les Pioneer Days, sont à Pioneer Village, ce que le Carnaval est à Québec. Quatre jours bien remplis de festivités, de bouffe, de musique et d’activités de toutes sortes. Il va s’en dire que le traditionnel caribou au shooter est remplacé par le houblon bien froid, en verre de 16 onces, sur la terrasse aménagée pour l’occasion.

Festival qui se perpétue annuellement les derniers jours de janvier, les organisateurs ont programmé des activités qui laissent peu de répit. Depuis jeudi le 29 janvier, jusqu’au dimanche 1er février, on peut prendre le petit-déjeuner à la salle communautaire dès 7 heures, puis assister aux événements proposés comme; spectacles de danse, salon d’artisanat, démonstrations musicales et artistiques de la chorale locale et de percussionnistes, sans oublier un spectacle de motocross acrobatique, de nombreux tirages de prix et le rodéo de voiturettes de golf en clôture de festival.

2015-01-29 002Tous les midis, des repas à prix modiques sont offerts et les après-midi, la terrasse s’inonde de danseurs et d’amants de la musique pour écouter les orchestres de rock et de musique populaire, sous le soleil du Sud. Pour les assoiffés, la remorque de bière en fût remplie bien son rôle de rafraichisseur officiel. L’affluence ne ment pas… à 1$ le grand verre! En soirée, des artistes occupent la scène de la grande salle communautaire pour exprimer leurs talents, jusqu’à la traditionnelle soirée dansante du samedi.

Je n’ai pas de statistiques sur l’utilisation de l’Antiphlogistine pour se remettre de quelques raideurs ou de courbatures mais bon, ce n’est pas ce tout petit désagrément qui va arrêter cette joyeuse bande de lurons. Mais, parole de scout, les snowbirds en Floride sont hyperactifs. Pas au point de se droguer au Ritalin, mais vous seriez agréablement surpris.

Une douce victoire

Protection du FrançaisComme le dit l’adage, La revanche est douce au cœur de l’indien. Mes félicitations vont au juge Salvatore Mascia de la cour du Québec qui récemment, déboutait une vingtaine d’entreprises qui contestaient des amendes pour avoir contrevenu à l’obligation d’afficher de façon prédominante en français.

Il faisait aussi remarquer qu’il y avait un lien logique entre l’affichage prédominant en français et la protection de la langue. Se basant également sur les arrêts de la Cour suprême et des experts entendus lors du procès, il estimait que le français a toujours besoin de la protection des tribunaux.

Avec une représentation de 11% à l’échelle du Québec, les anglophones s’attirent la moitié des allophones qui ont à choisir entre les deux langues officielles du Canada. Pire encore pour Montréal, alors que le français y est minoritaire. Ça fait vraiment du bien, une telle décision, quand on pense à quel point, la loi 101 et tout ce qui concerne le fait français au Québec est bafoué depuis les temps immémoriaux. René Lévesque et Camille Laurin, du haut de leur nuage, ont dû se payer une belle accolade.

Comme il fallait s’y attendre, les anglophones présents n’ont pas raté l’occasion de crier à l’injustice et de se sentir dégoûtée au point d’en être malade. «Apportez les chaudières, ils vont vomir.» Ils ont eu le culot d’affirmer que les anglophones quittent la province à cause de cette attitude envers les anglophones. Un peu plus et je versais une larme. S’il y a un endroit dans cet immense Canada où les anglophones sont traités aux petits oignons et enveloppés dans la ouate, c’est bien ici, au Québec. Ils sont loin de subir le mépris des anglophones des autres provinces envers les francophones. Ils n’ont aucune morale à faire!

Finalement, il n’y a rien d’étonnant au fait qu’ils porteront cette décision en appel. C’était écrit dans le ciel et j’espère bien qu’il va leur tomber sur la tête. D’ici là, je respire la bonne humeur, au point où ça ne m’étonnerait pas que je m’endorme avec le sourire. Merci Monsieur le Juge!

Les islamistes radicaux et extrémistes

IslamistesFaisant parler d’eux de toutes les manières et depuis plusieurs années, les islamistes radicaux ont pour tâche d’imposer leur doctrine à toute la planète. Pour nous faire comprendre de modus operandi de ces groupes extrémistes, Peter Hammond, Docteur en théologie, a publié en 2009 « Slavery, terrorism, and Islam » The historical roots and contemporary threat, traduit de l’anglais par G.T. L’esclavage, le terrorisme et l’Islam : Les Racines Historiques et la Menace Contemporaine.

Voici un extrait qui nous aide à comprendre tout l’étendu de cette malédiction qui nous guette, si on ne se protège pas contre l’invasion.

L’Islam n’est pas une religion, ni un culte. Dans sa forme, c’est un mode de vie complet. L’Islam a des composantes religieuses, légales, politiques, économiques, sociales et militaires. La composante religieuse sert à masquer toutes les autres. L’islamisation d’un pays débute lorsqu’il y a suffisamment de musulmans à l’intérieur du pays pour commencer à revendiquer des accommodements religieux. Lorsque les sociétés ouvertes à la diversité culturelle, à la rectitude politique et à la tolérance consentent aux demandes d’accommodements religieuses provenant de leurs communautés musulmanes, les autres composantes s’infiltrent progressivement. Voici comment ça fonctionne :

Aussi longtemps que la population musulmane demeure autour ou inférieure à 2%, peu importe le pays, elle sera perçue comme étant une minorité pacifique, et non comme une menace par les autres citoyens. C’est le cas présentement :

Australie; 2,25% de musulmans
Espagne; 2,3%
États-Unis; 2%
Italie, 2,6%

Entre 2% à 5%, le prosélytisme (la conversion) des autres minorités ethniques et des groupes marginaux commence par le recrutement des détenus dans les prisons et des jeunes marginaux faisant partie des gangs de rues. C’est le cas notamment dans les pays suivants :

Allemagne; 5% de musulmans
Canada; 3%
Danemark; 4,1%
Norvège; 3 %
Royaume Uni; 4,6%

Lorsqu’ils atteignent 5%, les musulmans exercent déjà une influence excessive en proportion de leur pourcentage de la population. Ils feront alors de la pression pour l’introduction de produits alimentaires « halals », (propres selon les standards islamiques) assurant ainsi l’embauche de musulmans dans leur préparation. Ils augmenteront leur pression sur les chaînes alimentaires pour que celles-ci mettent ces produits en tablette, les menaçant de représailles allant jusqu’à la faillite s’ils ne se soumettent pas à leurs demandes. C’est ce qui se passe :

Pays Bas; 5,5% de musulmans
Suède; 4,9%
Suisse; 5,7%
Pays Bas; 5,5%
Trinidad & Tobago; 7%

Rendus à ce stade, les musulmans s’infiltreront graduellement dans toutes les sphères d’influence et travailleront afin que les gouvernements en place leur permettent de se gouverner eux-mêmes (à l’intérieur de leurs enclaves « ghettos ») selon les lois de la Charia, (loi coranique); le but ultime des Islamistes étant d’établir la Charia dans tous les pays du monde. Quand le nombre de musulmans approche 10% de la population, ils accroissent le non-respect des lois allant jusqu’à les défier ouvertement afin de revendiquer des conditions de vie propres à leur culture et à leurs croyances. À Paris, nous voyons régulièrement des incendies d’autos dans les enclaves musulmanes. Toute action perçue comme étant antimusulmane résulte dans des soulèvements de foules et des menaces, comme à Amsterdam, où l’on s’oppose violemment aux bandes dessinées de Mahomet et des films sur l’Islam. Au moment d’écrire ces lignes 12 personnes viennent d’être tuées chez Charlie Hebdo à Paris… De telles tensions se produisent à tous les jours, principalement dans les enclaves musulmanes en :

Chine; 10% de musulmans
France; 9,6%
Guyane; 7 %
Israël; 16%
Philippines; 10%
Thaïlande; 10%

Lorsqu’ils atteignent 20% de la population, les pays d’accueils connaissent des manifestations de violence déclenchées la plupart du temps pour des peccadilles, la formation de milices djihadistes, des tueries, des incendies d’églises chrétiennes et de synagogues juives comme en :

Inde; 20% de musulmans
Kenya; 33%
Russie; 19%

À 40%, les nations expérimentent les massacres sporadiques, les attaques terroristes à répétition, et la guérilla militaire sans répit comme c’est le cas présentement au :

Éthiopie; 50% de musulmans
Tchad; 50%

À partir de 60%, les nations vivent la persécution sans retenue des citoyens non-musulmans (infidèles) de toutes religions (incluant les musulmans qui ne se conforment pas à l’idéologie intégriste), le nettoyage ethnique, l’utilisation de la loi de la Charia comme arme de répression, et l’application de la « jizya » (taxe des infidèles) tel qu’en :

Albanie; 79,9% de musulmans
Bosnie; 60%
Malaisie; 60,4%
Qatar; 77,5%

Au-delà de 80%, l’intimidation est incessante, l’oppression et le djihad violent sévit impunément, le nettoyage ethnique est étatisé allant jusqu’au génocide. Les intégristes chassent ou éliminent tous les infidèles (non-convertis) car les pays qu’ils occupent doivent être 100% musulman comme au :

Bangladesh; 90,4% de musulmans
Égypte; 95%
Indonésie; 88%
Iran; 99%
Irak; 97%
Jordanie; 94%
Liban; 99%
Maroc; 99%
Pakistan; 96,3%
Palestine; 98%
Soudan; 97%
Syrie; 90%
Turquie; 99,8%

Lorsqu’ils atteignent l’objectif ultime et que la population est devenue musulmane à 100%, cela est supposé selon eux conduire à : « Dar-es-Salaam », la maison Islamique de la Paix. Tous les habitants sont musulmans, les madrasas sont les seules écoles, et le Coran est la seule parole tel qu’en :

Afghanistan; 100% de musulmans
Arabie Saoudite; 100%
Somalie; 100%
Yémen; 100%

Mais malheureusement, la paix ne survient jamais, car dans ces pays, musulmans à 100%, les plus radicaux exerçant un contrôle total et le pouvoir absolu satisfont leur soif insatiable de sang en tuant leurs coreligionnaires qui sont moins radicaux qu’eux… « – Avant l’âge de neuf ans, j’avais appris le canon qui régit la vie arabe. C’était moi contre mon frère; moi et mon frère contre mon père, ma famille contre les cousins du clan; le clan contre la tribu, la tribu contre le monde, et nous tous contre l’infidèle ». Leon Uris, « The Haj ».

C’est important de comprendre que dans certains pays, avec des populations musulmanes nettement inférieures à 100% comme la France, que les gens qui vivent dans ces enclaves (ghettos), sont musulmans à 100%; cette population vit ainsi sous la loi de la Charia. La police nationale française n’entre même pas à l’intérieur de ces enclaves. Il n’y a pas non plus de cours judiciaires d’état, ni d’écoles, ni de facilités religieuses non-musulmanes. En pareille situation, les musulmans n’intègrent pas la communauté élargie. Les enfants fréquentent la madrasa, ils n’apprennent que le coran. Le seul fait d’avoir des contacts avec des infidèles est passible de la peine de mort. Conséquemment, dans certains endroits dans certains pays, les Imams musulmans et les extrémistes exercent plus de pouvoir que les autorités élues et les forces policières…

Aujourd’hui, plus de 2 milliards de musulmans constituent 28% de la population mondiale. Cependant, le taux de natalité chez les musulmans dépasse et ce, de beaucoup, les taux de natalité des chrétiens, hindous, bouddhistes, juifs, et de tous les autres croyants ou non-croyants. Les musulmans dépasseront ainsi 50% de la population mondiale avant la fin du siècle.

Une journée pour se recueillir

SCHWAB 118427Les plus de 80 ans, ont été témoins des atrocités découvertes dans le camp de concentration d’Auschwitz, le jour de la libération, à quelques mois de la fin de la seconde guerre mondiale. Je suis né six années plus tard et mes lectures de ce génocide m’ont toujours bouleversé. Ancré dans les mémoires pour que jamais on oublie, le 27 janvier demeure une journée de recueillement à l’égard des innocents qui ont payé de leur vie, la folie d’un illuminé. Voici ce que les nations ont proclamé :

La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, International Holocaust Remembrance Day, est une journée du souvenir de l’Holocauste et de prévention des crimes contre l’humanité instituée à initiative des ministres de l’Éducation des États membres du Conseil de l’Europe en octobre 2002 et suivie par l’Organisation des Nations unies. Par une résolution intitulée « Mémoire de l’Holocauste » adoptée le 1er novembre 2005, l’Assemblée générale a décidé que les Nations unies la célèbreraient chaque année, le 27 janvier, à la date d’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz.

Cette résolution, intitulée « Mémoire de l’Holocauste », a été adoptée le 21 novembre 2005. Elle rappelle les droits et libertés associées à la Déclaration universelle des droits de l’homme, « sans distinction aucune, notamment fondée sur la race, sur la religion ou sur toute autre condition », elle rappelle également le principe fondateur des Nations unies, dont la création est liée à la défaite du régime nazi et « décide que les Nations unies proclameront tous les ans, le 27 janvier, Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste ». Elle encourage les États à promouvoir des projets éducatifs et à protéger les lieux de mémoire liés à l’Holocauste, elle condamne toute manifestation qui viserait à sa négation et enfin s’engage à promouvoir un programme au niveau des Nations Unies afin de perpétuer la mémoire de l’Holocauste et empêcher qu’un tel évènement se reproduise.

La cryo…..quoi? La cryoconservation!

CryogénisationEn fait, on devrait plutôt parler de cryogénisation. Cela consiste à se faire congeler au moment de son décès, dans l’espoir de revivre un jour… Évidemment, lorsqu’on aura trouvé la façon de le faire dans un espace-temps qu’on ne peut estimer.

À l’Institut Cryonics de Détroit, 129 corps humains congelés reposent, vidés de leur sang, la tête en bas, par -196°C. Et pas moins de 109 animaux de compagnie, y sont également entreposés. Si je me souviens bien, dans les années 60, le célèbre Walt Disney avait également été congelé à sa mort, toujours dans l’espoir que les avancées scientifiques, médicales et technologiques, puissent le ramener à la vie.

Est-ce que l’expérience vous tente? Aujourd’hui, pour un peu plus de 30 000 U$, ce rêve peut devenir réalité. Très peu pour moi. Merci! Étant ignare en science, je dis qu’il faut vivre de son temps et je considère que cette vie est un apprentissage continuel qui nous amène lentement mais sûrement vers nos vieux jours, riche de plusieurs expériences. Faut pas étirer l’élastique, comme on dit.

Cependant des personnes y croient! Comment sera le futur de ces gens lorsqu’ils se réveilleront un siècle plus tard? Comment pourront-ils reprendre tout ce temps perdu, dans l’incompréhension totale. On a qu’à penser à l’évolution vertigineuse de la race humaine disons, depuis la dernière grande guerre.

Imaginons un seul instant un petit voyage dans le temps alors qu’en 1915, un individu meurt et se fait congeler. Je sais, en 1915, la cryogénisation n’existait probablement pas, mais juste pour les besoin de mon exemple. En 2015, il est possible, grâce à la technologie, de le ressusciter par la cryogénisation. À son retour à la vie, il se situera encore en 1915 mentalement, physiquement et avec des expériences de vie de cette époque.

Comment pourrait-il se propulser directement un siècle plus loin, et comprendre ce nouveau monde. Est-ce qu’il pourrait seulement s’adapter à sa nouvelle vie, sans avoir cheminé à tous les niveaux. Il lui en manquerait des gros pans de savoir. Pensez seulement combien la planète s’est transformée durant ce dernier siècle, et le défi de seulement comprendre serait mission impossible. Peut-être au point que notre individu se suiciderait carrément, étant incapable de le supporter émotionnellement parlant.

Très peu pour moi, qui croîs au mystère de la réincarnation. Le seul point positif que j’y trouve est que tous ces cobayes congelés deviendront ce que sont les souris de laboratoire; du matériel à expérimenter et mener à terme les recherches aboutissants à la résurrection biologique. Avec la mise au point prochaine du sang synthétique et de tous les organes qui seront remplaçables comme un module de circuits imprimés de tout appareil électronique, la cryogénisation servira à surmonter tous les obstacles dans l’immortalité de l’homme ou du moins, à la possibilité qu’il puisse vivre quelques centaines d’années. À défaut de ne pouvoir empêcher la mort, on pourrait ressusciter les gens très rapidement et les ramener dans un monde contemporain.

Ah les crottes!

Crottes de chiensJ’ai un problème avec les crottes, surtout celle des chiens et même, sinon plus, de leur pipi. Alors aujourd’hui, nous sommes allés magasiner une petite affiche à déposer dans le gazon afin de faire fuir l’envahisseur. On a rien trouvé! Absolument rien! Niet! Le problème reste entier. Alors que nous sommes à table, au petit déjeuner, on assiste à la parade des chiens qui s’écartillent l’arrière-train chez-nous, pour déposer les restes de la veille. Vous voyez la scène? Moi je la vis!

J’aime les chiens. Pas au point d’en avoir mais je les aime quand même. Tout ce qui vit, finit par chier et ces cabots n’échappent pas à cette règle. Ils ne parlent pas, ne savent pas lire et sont pour la plupart myopes. Je ne blâme pas le chien, il «exprime» un besoin. Alors la pancarte c’est pour ceux et celles qui tiennent la laisse. Eux le peuvent! Mais l’ignorent.

Aller hop! On va promener Toutou avec le petit sac, pour se donner bonne conscience et Pitou renifle ici et là, puis trouve la trace du précédent père Noël qui a laissé un cadeau malodorant. Eureka! Il vient de trouver la toilette et vous devinez la suite… Le bipède qui l’accompagne se penche avec son petit sac renversé, pour ne pas se salir les mains, ramasse ce qu’il peut, noue le tout et voilà! C’en est fait de la promenade et on rentre à la maison. Soudain, Toutou veut pisser. Il lève la patte et arrose n’importe quoi; un poteau, un drapeau, une corde de tente ou un piquet, bref, une cible. Et à cet instant, la vessie et l’intestin libéré on rentre le nez au vent.

Le promeneur respecte le règlement qui dit; sur le voisin mais pas sur mon terrain. C’est comme ça partout! J’en entends des vertes et des pas mûres et c’est justement ces comportements qui sont à la source et l’idée de cet article. Conscientiser les propriétaires de chien à ne pas faire ce qu’on ne voudrait pas qu’on nous fasse. Et après, on se demande pourquoi les terrains de camping, les plages et autres lieux publics interdisent ou règlementent les chiens. Il me semble que c’est clair!

Comprenez-moi bien, je ne mets pas tous les propriétaires de chiens dans le même panier, je généralise. À preuve, mon voisin immédiat ici en Floride a deux chiens bassets. Chaque jour, il les amène dans le fond de SA cour pour faire leur besoins sur SON terrain, ramasse les crottes et ramène ses gentils toutous à la maison. Ça s’appelle du civisme. En plus, le complexe où nous séjournons offre à sa clientèle un superbe et grand parc à chiens aménagé avec des sacs à crottes disponibles. Bravo à ceux qui font profiter à leurs cabots de l’endroit et ça leur permet aussi de socialiser. C’est connu, les chiens aiment s’amuser avec les autres chiens… après leur avoir senti le péteux bien sûr.

Imaginez si je faisais comme les chiens; je me lève le matin, et après quelques étirements, je saisis un rouleau de papier de toilette et je prends une petite marche dans le voisinage le temps que mon postérieur «mastique» un peu. Lorsque je sens le numéro deux arriver, je frappe à la porte de n’importe qui, le plus près de préférence, et lorsqu’il m’ouvre, je me précipite dans sa toilette, pour déposer dans un grand soulagement, ce qui menace de sortir de mon derrière et que je refoule le temps d’arriver au cabinet. Puis je m’essuie, tire la chasse, remonte mes culottes et quitte en laissant des odeurs de zone sinistrée. Je pense que mon hôte n’apprécierait pas.

C’est loufoque je l’admets mais c’est une manière de voir les choses qui n’est pas très loin de la vérité. Que ceux qui se reconnaissent et qui lisent ce bloque aient une petite pensée au moment de promener le meilleur ami de l’homme. Un bon truc; embarquez pitou dans votre panier de vélo ou dans la voiturette de golf pour le promener. Puis, lorsque vous détectez le cadeau, conduisez-le au parc de chiens de votre voisinage… Il vous en sera reconnaissant, tout comme vos voisins.

Trois gouttes de lumière…

Réflexion20La vie est fantastique !

Ça fait parfois du bien de se rappeler que la vie est fantastique. Pour célébrer la vieillesse, voici 45 leçons de vie qui demandent d’y réfléchir un peu.

1. La vie n’est pas juste, mais elle est quand même belle.

2. En cas de doute, il suffit de continuer avec un petit pas.

3. La vie est trop courte pour perdre son temps à haïr quelqu’un.

4. Votre travail ne prendra pas soin de vous lorsque vous serez malade. Vos amis et parents oui. Restez en contact.

5. Remboursez vos cartes de crédit chaque mois.

6. Vous n’avez pas à gagner chaque discussion. Acceptez d’être en désaccord.

7. Pleurez avec quelqu’un est plus bénéfique que de pleurer seul.

8. C’est correct d’être en colère avec Dieu. Il peut le prendre.

9. Épargner pour la retraite à partir de votre premier chèque de paie.

10. Quand il s’agit de chocolat, la résistance est futile.

11. Faites la paix avec votre passé afin qu’il ne gâche pas le présent.

12. C’est correct que vos enfants vous voient pleurer.

13. Ne pas comparer votre vie à d’autres. Vous n’avez pas idée quel a été leurs parcours.

14. Si une relation doit être secrète, vous ne devriez pas en faire partie.

15. Tout peut changer en un clin d’œil. Mais ne vous inquiétez pas, Dieu ne clignote jamais des yeux.

16. Prenez une grande respiration. Ça calme l’esprit.

17. Débarrassez-vous de tout ce qui n’est pas utile, beau ou agréable.

18. Ce qui ne vous tue pas vous rend vraiment plus fort.

19. Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse. Mais la deuxième dépend de vous et de personne d’autre.

20. Quand il s’agit de ce que vous voulez vraiment dans la vie, n’acceptez pas Non comme réponse.

21. Faites brûler vos bougies, utilisez vos beaux draps, portez vos beaux déshabillés. Ne les garder pas seulement pour une occasion spéciale. Aujourd’hui EST spécial.

22. Faites beaucoup de préparation, et laissez-vous aller.

23. Soyez excentrique maintenant. N’attendez pas la vieillesse pour porter du violet.

24. Le plus important organe sexuel est le cerveau.

25. Personne n’est responsable de votre bonheur, sauf vous.

26. Imaginez vos supposées catastrophes avec ces mots « Dans cinq ans, est-ce que ça aura de l’importance? »

27. Toujours choisir la vie.

28. Pardonnez tout à tout le monde.

29. Ce que les autres pensent de vous n’est pas de vos affaires.

30. Le temps guérit à peu près tout. Donner du temps au temps.

31. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, la situation va toujours changer.

32. Ne vous prenez pas trop au sérieux. Personne d’autre ne le fait.

33. Croyez aux miracles.

34. Dieu vous aime à cause qu’il est Dieu, non pas en raison de tout ce que vous faites ou ne faites pas.

35. Ne remettez pas la vie en question. Soyez au rendez-vous et retirez-en le meilleur.

36. Vieillir bat sa contrepartie; mourir jeune.

37. Vos enfants auront une seule enfance.

38. Tout ce qui a vraiment de l’importance à la fin, c’est que vous avez aimé.

39. Sortez tous les jours. Les miracles vous attendent partout.

40. Si nous jetions tous nos problèmes dans un tas et voyions tous ceux des autres, nous reprendrions volontiers les nôtres.

41. L’envie est une perte de temps. Vous avez déjà tout ce qu’il vous faut.

42. Le meilleur est encore à venir.

43. Peu importe comment vous vous sentez, levez-vous, habillez-vous et allez-y.

44. Cédez.

45. La vie n’est pas emballée avec un ruban, mais elle est quand même un cadeau.

Drôleries

rire25Un islamiste monte dans un taxi et demande au chauffeur d’éteindre la radio parce qu’elle n’existait pas au temps du prophète Mahomet. Le chauffeur éteint la radio, arrête la voiture puis lui dit :

– Les taxis non plus n’existaient pas à l’époque du prophète. Je t’invite à descendre et à attendre le passage d’un chameau.

—————————————————————

Fred et Mary se marient mais ils n’ont pas les moyens de s’offrir une lune de miel, alors ils retournent chez les parents de Fred pour leur première nuit ensemble. Le matin, Johnny, le petit frère de Fred se lève et prend son petit déjeuner. Il est prêt à partir pour l’école et il demande à sa mère si Fred et Mary sont déjà debout.

– Non, dit la mère.

– Tu sais ce que je pense ?

– Je ne veux pas entendre à quoi tu penses ! Allez, files à l’école !

Johnny revient à la maison pour le diner et il demande encore à sa maman :

– Fred et Mary sont déjà debout ?

– Non !

– Tu sais ce que je pense ?

– Je m’en fou de ce que tu penses ! Finis ton diner et retournes à l’école.

Après l’école, Johnny revient à la maison et demande encore une fois :

– Fred et Mary sont déjà debout ?

– Non !

– Tu sais ce que je pense ?

Exaspérée, sa mère répond :

– BON ! Alors, dis-moi à quoi tu penses ?

– La nuit dernière Fred est venu dans ma chambre pour prendre de la vaseline et je pense que… je lui ai donné la colle pour mes maquettes d’avions!

—————————————————————

Le passager d’un taxi se penche vers l’avant pour poser une question au chauffeur et lui touche l’épaule doucement pour attirer son attention. Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s’arrête à quelques centimètres de la vitrine d’un magasin! Pendant quelques instants c’est le silence, puis le chauffeur, d’une voix tremblante :

– Je regrette, mais vous m’avez vraiment fait peur!

Le passager s’excuse en disant qu’il ne pensait pas qu’un simple toucher sur l’épaule pourrait l’apeurer autant. Le chauffeur répond :

– Ne vous excusez pas, c’est entièrement de ma faute. C’est ma première journée de taxi… Pendant 25 ans, j’ai conduit un corbillard!

—————————————————————

Un éleveur de poulet se rend au café local. Il s’assoit à côté d’une femme et commande un verre de champagne. La femme dit :

– Comme c’est bizarre! Je viens aussi de commander un verre de champagne !

– Quelle coïncidence!, dit l’éleveur qui ajoute : C’est un jour spécial pour moi. Je le célèbre.

– C’est un jour spécial pour moi aussi, je le célèbre aussi! dit la femme.

– Quelle coïncidence! dit l’éleveur!

Pendant qu’ils trinquent, l’homme demande :

– Que célébrez-vous donc?

– Mon mari et moi essayons d’avoir un enfant depuis des années, et aujourd’hui mon gynécologue m’a annoncé que j’étais enceinte.

– Quelle coïncidence! dit l’homme :

– Je suis éleveur de volailles et pendant des années toutes mes poules ont été infertiles, mais aujourd’hui, elles se sont toutes mises à pondre des œufs fécondés.

– C’est génial! dit la femme. Comment avez-vous fait pour que vos poules deviennent fertiles?

– J’ai utilisé un autre coq! répond-il.

La femme sourit et dit :

– Quelle coïncidence!

——————————————————————

rire24Grand-mère et grand-père regardaient un programme religieux de guérison à la télévision. L’évangéliste fit appel à tous ceux et celles qui voulaient être guéris, de mettre une main sur le téléviseur et l’autre sur la partie du corps qu’ils voulaient guérir. Grand-père s’empressa et mit une main sur l’appareil et l’autre sur son pénis. Grand-mère le regarda avec dégoût :

– Tu ne comprends absolument rien, vieux fou… Le but de ce programme est de guérir les malades, pas de ressusciter les morts!

Des «vieux» en pleine forme

Cyclistes2En lisant l’article de Michel Beaudry dans les pages du Journal de Montréal de l’édition de mercredi, je n’ai pu m’empêcher d’endosser entièrement son propos. Peut-être l’avez-vous lu? À tout événement, je le reproduis intégralement en italique, sauf le NDLR qui est de moi, pour votre bon plaisir. Bonne lecture et pour ceux qui se reconnaissent, vous avez toute mon admiration.

Refus Installé
« Y me semble que lorsque j’étais petit cul, un bonhomme de 50 ans, c’était un vieux. On le voyait dans sa chaise berçante fumant sa pipe. 60 ans, c’était un client de l’âge d’or. Pour 70 ans, (NDLR : que j’appelle affectueusement mes vieux croutons) on commençait à parler de la fin. C’est un formidable pas en avant que nous ayons réussi à déjouer le vieillissement. Petit à petit, surtout après 40 ans, avouez que nous sommes devenus plus jeunes que notre âge.

À Sani Sport de Brossard, en fin d’après-midi, arrivent les irréductibles de la balle au mur. Pas une once de graisse sur le corps, baveux comme des flots et toujours aussi motivés. Ils sont dans la soixantaine et s’amusent comme des gamins. Il y en a partout. Ça sent l’Antiphlogistine à plein nez dans le vestiaire mais ça s’amuse et ça joue. Au tennis, au squash et dans le gym. Et si on compare à il y a une trentaine d’années, le nombre de femmes au jeu a triplé. C’est merveilleux.

Le tournoi de hockey des Patriotes à St-Hilaire est aussi un bel exemple de ce rajeunissement mental. L’an dernier, 28 équipes étaient inscrites dont 10 dans le segment des 60 ans et plus. Cette année, on a ajouté une catégorie pour les 70 ans et plus et une autre pour les femmes adultes. Jamais on n’aurait imaginé ça avant.

Les p’tits vieux (faut pas le dire devant eux) viennent de Bonaventure, Rimouski, du Saguenay, d’Abitibi, d’Outaouais et ce qu’ils considèrent comme une belle grande fête de hockey prend pas mal plus les allures d’un refus au vieillissement ou, mieux, d’un désir de prolonger le plaisir le plus longtemps possible. Bravo! »

J’ajouterai à cet article que je partage à 110%, qu’on observe le même engouement pour l’exercice chez les snowbirds en Floride. Chaque matin, des cyclistes avec leurs petits kits moulants, enfourchent leurs bécanes dernier cri et haut de gamme, pour sillonner les routes avoisinantes à des vitesses qui pourraient faire rougir des plus jeunes. D’autres, moins téméraires brûlent les kilomètres de la même façon. Bouger c’est « in »; la course, la marche rapide, le tennis, le pickleball, la danse, tout y passe. Et je dirais même que passer ses hivers au soleil demeure un gage de longévité et de vigueur. Je les adore moi, mes vieux croutons, et ils sont en forme.

In Memoriam – Nicole Geoffrion – 5e anniversaire

NicoleDéjà cinq années que tes yeux se sont fermés pour toujours, par cette journée froide de janvier. Tu es toujours présente dans nos cœurs. Tu nous manques et ton souvenir ne nous quitte jamais.

Veille sur nous de ton petit nuage, accompagnée de ceux et celles qui t’ont rejoint. Nous t’aimons très fort.

« Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont pas où ils étaient mais ils sont partout où nous sommes. »

Message de l’Association Canadienne des Snowbirds

CSAÉtant membre de cette association, il me fait plaisir de partager avec vous cette correspondance, que je viens de recevoir et qui concerne les snowbirds.

Précisions de l’ACS sur les séjours aux États-Unis.

«Le site Web de la CBC en Colombie-Britannique laissait entendre récemment dans un article que les citoyens canadiens peuvent seulement séjourner aux États-Unis 120 jours par année. L’Association Canadienne des Snowbirds tient à rappeler aux voyageurs qui visitent les États-Unis, que cette information est erronée.

En vertu de la réglementation en vigueur, les citoyens canadiens admissibles peuvent séjourner jusqu’à six mois moins un jour aux États-Unis à l’intérieur de toute période de 12 mois. Toutefois, sur le plan fiscal, les vacanciers qui séjournent habituellement quatre mois ou plus aux États-Unis chaque année civile pourraient être considérés comme des étrangers résidents (resident aliens) par le gouvernement américain. S’ils veulent être traités comme étrangers non-résidents, ces derniers doivent déclarer des liens plus étroits (closer connection) avec le Canada en remplissant chaque année le formulaire 8840 de l’IRS.

L’article de la CBC mentionnait aussi l’Initiative sur les entrées et les sorties, un programme frontalier binational qui prévoit l’échange de renseignements sur les entrées et sorties des personnes voyageant entre le Canada et les États-Unis. Bien que cette initiative devait être étendue aux citoyens canadiens et américains le 30 juin 2014, les modifications législatives et réglementaires nécessaires n’ont pas encore été introduites. Pour l’instant, l’Initiative sur les entrées et les sorties n’est donc pas pleinement mise en œuvre.»