Le fidèle reflet de notre société

RecroquevilléDeux policiers décident de se déguiser en itinérant pour piéger les conducteurs qui utilisent leur téléphone intelligent au volant. Et puis après? Pour la police, je ne vois aucun mal à procéder de la sorte si les résultats sont là et il semble que ce soit effectivement le cas.

La direction de la police affirme tête baissée et à plat ventre que c’était une mauvaise idée et qu’ils n’allaient plus recommencer. Mollesse! Même son de cloche du côté des directeurs de centres pour itinérants qui voient dans cette façon de faire, un manque d’humanité envers les sans-abri. Pourtant moi, je trouve l’idée géniale et efficace. La preuve, plusieurs contraventions ont été émises. On devrait saluer l’initiative de ces agents.

C’est ça la nouvelle société québécoise qui n’avance à rien parce que personne ne met ses culottes pour prendre des positions fermes au risque de froisser certaines personnes. Si on veut pincer des contrevenants sur le fait, tous les moyens sont bons pour les coincer. J’entends par là des façons légales. Qu’y a-t-il de mal à se déguiser pour avoir du succès?

Les conducteurs, c’est connu, regardent autour avant de jouer avec leur cellulaire, pour voir si une méchante police les observe. Il n’y en a pas? Alors on en profite! On défit la loi! On devient délinquant! C’est comme le chat et la souris; le plus malin arrive à ses fins.

Lorsque des policiers surveillent la vitesse dans certaines zones avec des véhicules clairement identifiés, on voit plein de lumières de freinage s’allumer pour éviter de se faire prendre. Une fois dépassé le véhicule de patrouille, on appui sur le champignon et on file à vive allure. La récolte de billets est beaucoup moindre qu’avec une auto banalisée où là, c’est la corne d’abondance et ça s’explique facilement. On déjoue les hypocrites de conducteurs. La police prend les moyens pour faire appliquer la loi.

Autre exemple de tourner en rond; la laïcité. Personne n’est capable de se brancher. On niaise et on n’aboutit à rien. C’est simple, on bannit TOUS les signes religieux sauf dans le confort de son foyer, n’en déplaise aux âmes froissables. Mais non, on s’enfarge dans les fleurs du tapis et on fait du surplace. Ce n’est pas grave, on en parle, on en parle et on en jase encore sans fin. Dans un pays à majorité chrétienne, on interdit la prière alors que des fantômes se promènent dans les rues au nom d’Allah. Il y a comme quelque chose d’illogique. Comme une fourmi qui affronte un éléphant… C’est la fourmi qui a bouffé l’autre. À petite dose certes, mais elle a fini par le dévorer complètement.

Je veux bien m’ouvrir sur le monde mais pas au point de faire le clown et de renoncer à tout ce qui me reste de culture. J’ai hâte qu’un décideur payé à gros salaire et à même mes taxes cesse de porter des couches et mette ses culottes pour faire en sorte que la société québécoise progresse plutôt que de se recroqueviller sur elle-même et toujours subir au lieu de réagir. Il n’y a pas de place pour les mous dans cette société, à moins que ce soit ce que nous voulons. Alors on pourra mettre en épitaphe sur nos pierres tombales «Ci-gît, un peuple mort d’imbécillité».

3 réflexions au sujet de « Le fidèle reflet de notre société »

  1. Je suis d’accord avec toi mais pour l’augmentation de nos dirigent ils nous demande pas notre opinion .Quand on entend parler c’est déjà voter ,ça c’est pas long .

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s