La machine à rêves du Père Noël

La machine à rêves du Père Noël001Au village du Père Noël, les lettres d’enfants qui commandent des jouets arrivent du monde entier. Les sacs de courrier s’entassent et forment une pyramide géante devant la maison des lutins.

– Il y a chaque année plus de lettres, grogne Toudou.

– Nous n’arriverons jamais à tout lire, ajoute Gouzi.

De sa maison, le Père Noël surprend leur conversation.

– Pas de panique, les lutins, dit-il. J’ai inventé une machine extraordinaire, la « machine à lire les rêves d’enfants ». Suivez-moi.

Au milieu de l’usine de jouets. Ils découvrent une drôle de machine qui ressemble étrangement au Père Noël !

Soudain, ses yeux clignotent, ses joues roses s’illuminent et sa bouche s’anime :

– Bonjour, je suis la machine à lire les rêves d’enfants, dit-elle. Glissez le courrier dans ma bouche-boîte aux lettres. Je le lis à votre place et je vous donne la liste des jouets à fabriquer.

Les lutins n’en croient pas leurs yeux. Mais le Père Noël interrompt leur rêverie :

– Au travail, les lutins. Allez vite chercher les lettres des enfants.

Les lutins organisent une longue farandole qui part du sommet de la pyramide de courrier jusqu’à la machine à lire.

Gouzi, le dernier lutin. Glisse une à une les lettres d’enfants dans la bouche-boîte aux lettres qui se met à parler :

– Juliette rêve d’une trottinette, Hugo voudrait un vélo, Yvette demande une dînette…

La machine à lire travaille à toute allure. Sa bouche avale des centaines de lettres et dévoile aux lutins les rêves secrets des enfants du monde.

Aussitôt, ils se mettent à l’ouvrage et fabriquent des trottinettes, des vélos, des dînettes, des tambours, des poussettes… Soudain, la machine à lire s’exclame :

– Pour Noël, Chloé voudrait un petit frère !

Les lutins sont bien embêtés.

– Nous ne savons pas fabriquer des bébés, s’exclame Gouzi.

La machine à rêves du Père Noël002La machine à lire leur sourit et répond :

– Si vous fabriquez un poupon à notre petite Chloé, je crois qu’elle sera ravie de s’en occuper !

– Bonne idée, s’écrient en chœur les lutins.

– Les petites filles adorent les poupons. Elle va pouvoir en prendre soin, lui donner un biberon, lui changer ses couches, le promener, l’habiller. Et pour le petit frère, laissons Chloé rêver !

Histoire de Clothilde Cacheux
I
llustrations par Quentin Greban
Source : 24 nouvelles histoires pour attendre Noël, Groupe Fleurus 2004