Ce n’est déjà plus comme avant

C’est fou ce qu’une bestiole microscopique peut changer le monde. Notre environnement s’en trouve chamboulé et rien ne sera plus jamais pareil.

À écouter tous les gérants d’estrades, personne ne peut en prédire la fin. On se bat contre l’invisible, le minuscule, l’infime. Une chose qui peut vous faire passer de vie à trépas dans le temps de le dire.

Oh, je ne suis pas pessimiste mais réaliste. On le voit par les actions de nos politiciens. Sans contrôle, un jour c’est blanc et le lendemain c’est noir. Ce n’est pas étonnant quand votre ennemi ne se montre pas. Personnellement, je suis d’avis que l’équipe Legault joue parfaitement son rôle. La seule personne honnête qui n’a pas peur d’avouer ses erreurs et d’amener ses solutions ou de changer de cap. Le ton de sa voix se fait rassurant lors de ses points de presse. On le sent réceptif. Cependant, je déteste les gérants d’estrades qui le questionnent ou contestent ses décisions sans discernement. Portez leurs souliers et gérez la crise… c’est une autre paire de manches. Mettez-vous à leur place et on s’en reparlera.

Au fédéral, c’est l’opportunisme qui règne. Avec des conférences de presse sans saveur et sans chaleur, et à la tête d’un gouvernement minoritaire, Justin Trudeau en profite pour se faire du capital politique en distribuant l’argent sans compter. Quand les conséquences ne nous reviennent pas en plein visage, on peut abuser du système. Lorsqu’il sera défait en élection, il se retournera libre comme l’air, sans aucun remords, et avec une dette insurmontable qui prendra des générations à disparaître. Une grosse multinationale profitera de ses contacts pour lui offrir un boulot ultra rémunéré et il passera à autre chose. Tel père, tel fils.

Parlant de politique, un ami me faisait remarqué le silence des partis d’opposition dans cette pandémie et principalement au fédéral. Ils doivent joyeusement se dire qu’ils sont mieux où ils sont qu’au pouvoir. Au Québec, c’est différent, avec la majorité caquiste mais l’opposition joue profil bas et parlent sur le bout des lèvres. Eux aussi se considèrent très chanceux que cette pandémie prenne toute la place.

La reforme complète des CHSLD ne peut plus attendre. Lorsque l’hécatombe sera terminée, le gouvernement devra amorcer un virage important pour réaliser ce qu’il a promis en campagne électorale. Rapidement ! Et ça devra se faire en priorité. Nous sommes les prochains locataires de ces mouroirs et il nous faut pouvoir partir dans le respect et dans l’humanité un peu beaucoup comme dans les maisons de soins palliatifs.

Par ailleurs, les mauvaises nouvelles apparaissent. On voit les grosses compagnies comme Bombardier, Air Transat, Le Cirque du Soleil, commencer à vouloir leur part du gâteau que nous CONtribuables seront les seuls à payer. Ils sont dans le trouble comme beaucoup d’entreprises. Malheureusement, plusieurs ne s’en remettront pas.

Côté restauration, ce sera encore pire. Déjà, on peut voir les restaurants sortir leurs immenses affiches de réouverture pour vendre des repas à emporter. Remarquez que c’était le problème des nombreux restaurants; trop de tables et chaises au pied carré. Ils seront forcés d’aérer, d’accepter moins de clients pour respecter la distanciation minimale, parce que des coronavirus, on en aura pour toujours, au moment où on peut faire le tour de la planète en 24 heures.

Partout cette distanciation sociale deviendra obligatoire; elle deviendra la norme dans les marchés, les épiceries, les magasins à grandes surfaces, les salles d’attente et de spectacles. Partout on devra dégager l’espace et éviter d’étaler des marchandises dans les allées et principalement dans les épiceries, grands adeptes de ces étalages de fortune.

J’aimais faire l’épicerie, il n’y a pas si longtemps, avant cette pandémie. Maintenant je déteste. Les gens masqués ou non se regardent, hésitent avant de se déplacer, reculent d’un pas, avancent d’un autre, ne s’attardent pas… c’est pathétique au point où j’en oublie des produits. Arrivés à la caisse, c’est pire. Une proximité à travers un plexiglas, c’est très impersonnel. Mais par-dessus tout n’hésitez pas à remercier la caissière avec un sincère « merci d’être là ». Ça ne coûte rien et ça fait son effet. D’ailleurs tous ceux et celles qui assurent les services essentiels devraient être encouragés par ces simples trois petits mots. C’est un baume et une reconnaissance inestimable pour le cœur.

La paranoïa s’est installée parmi les marcheurs. Les villes devront dorénavant prévoir des trottoirs de 10 pieds pour les marcheurs. On le voit, pour éviter de se rencontrer les marcheurs se déplacent sur la rue ou sur les terrains privés lorsqu’ils s’apprêtent à se croiser. Où il est écrit que la COVID-19 est un virus sauteur ? Les spécialistes nous disent qu’il faut qu’il y ait contact pour qu’il se propage. Le moment où les gens se croisent dure au maximum 1 seconde. Il ne faut pas exagérer. Je le vis tous les matins au moment de ma marche journalière.

Non, décidément, plus rien ne sera comme avant. Il nous faudra apprendre à vivre avec ces parasites invisibles. Notre hygiène est à revoir et à appliquer constamment au point de devenir un mode de vie. Mais par-dessus tout, il faut garder notre calme, ne pas paniquer, suivre les consignes et vivre notre vie à vitesse normale. Mettre ses énergies sur ce qui en vaut vraiment la peine. Revoir nos priorités afin de rendre notre vie plus belle qu’elle ne l’est déjà.

Non, rien ne sera pareil et c’est peut-être la raison positive de l’apparition de ce virus. Un changement radical de notre société s’imposait !

2 réflexions sur “Ce n’est déjà plus comme avant

  1. Godin Michel

    tout un article Normand très bonne analyse et constat de la situation actuelle.Faut pas oublier que la situation est Mondial et que tous les gouvernements ou presque vide leurs bas de laine et pour cause.Selon moi les répercussions seront étalé sur une période de cinq ans , à moins qu un médicament ou un vaccin soit disponible le plus tôt possible .En attendant nous devons nous ajuster et suivre les consignes sanitaires dans l acceptation et de continuer à vivre malgré tout et cela le plus harmonieusement..Bonne journée à toi et ta belle Louise .

    Aimé par 1 personne

  2. Léonilla Duguay

    J’en pense comme vous monsieur Nantel. Trudeau devrait très invisible plutôt que d’aller jouer en marionnette. Nous sommes prisonniers de ce virus invisible et il a bon emprise sur nous. Passez une belle journée.

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s