Un premier rendez-vous amoureux ? Soyez prêt !

Un premier rendez-vous, qu’il soit bon ou mauvais est quelque chose de stressant. C’est toujours un moment exceptionnel. La testostérone monte en flèche au point de devenir incontrôlable. Comment ne pas rater son coup et que faut-il éviter. En voici 10 qu’il faut se rappeler.

POUR QU’UN PREMIER RENDEZ-VOUS SE TRANSFORME EN HISTOIRE D’AMOUR

On le sait, aux repas de famille, on ne parle pas politique, entre amis, on évite les sujets d’argent et en rendez-vous galant, d’épiloguer sur les qualités de votre conquête précédente. Mais quelles sont les autres clefs pour que votre premier rendez-vous en amène un deuxième ?

Quelques réponses pour éviter de terminer célibataire avec les chats.

AVANT LE GRAND MOMENT

Vivons mieux, vivons discrets

« Grand-Tante Amy ? Oui, la sœur du cousin de la grand-mère de ton demi-frère, c’est ça ? ». Rien de pire pour votre rendez-vous galant que de se sentir épié. Bien sûr, vous aurez envie de prouver que vous connaissez son arbre généalogique sur 3 générations (merci Facebook), mais c’est légèrement angoissant. Notre société actuelle nous pousse à suivre voire espionner tout le monde, et si, vraiment, ça vous dérange, contentez-vous de le faire… sans le dévoiler.

Y’a un temps pour tout, surtout pour être à l’heure

Personne n’apprécie les gens en retard, encore moins quand c’est pour attendre devant chez vous et voir tous vos voisins défiler avec leurs chiens ou devant un restaurant bondé sous l’œil empli de pitié des chiens déjà installés. Pour un premier rendez-vous, on est à l’heure et on fait un effort pour ne pas lui dire « j’arrive ! » alors que vous ne savez toujours pas quel pantalon enfiler.

Je suis sûr de moi

Les premiers rendez-vous sont parfois synonymes de café en terrasse ou de cinéma intime. Mais elles peuvent l’être de sorties roller en bord de mer, concert de cornemuse, ou dégustation d’huîtres chaudes. N’hésitez alors pas, une fois que vous en avez connaissance, à vous interposer et préciser que les escargots, très peu pour vous.

PENDANT LE RENDEZ-VOUS

Moi, Princesse

Ce n’est pas que les prétendants ne soient pas galants. Simplement, il est déplacé à certains endroits de s’imaginer que votre chevalier va payer l’addition, seul, une fois qu’elle est déposée sur la table. Ne pensez pas que vous serez invitée, même si ce sera généralement le cas, et préparez-vous à payer la moitié, même si ça ne vous fera qu’à moitié plaisir.

Moi je, moi je

Que ce soit entre amis, en famille, en entretien d’embauche ou, justement en rendez-vous, il n’est jamais tellement recommandé de débiter votre autobiographie, souvent devant les yeux ébahis et les oreilles fatiguées de votre interlocuteur/interlocutrice. Sachez poser des questions, écouter les réponses, et, surtout, apprécier les petits silences.

Parlons mieux, parlons peu

Dans le même genre, ne dévoilez pas toutes les informations secrètes sur votre caractère de cochon, votre tendance à ronfler ou votre forte addiction aux télénovelas colombiennes. Bien que les soupirants soient généralement très friands des effusions de sympathie et de démonstrations flagrantes d’affection, restez discret et réservé, tout le monde vous en sera reconnaissant – surtout votre égo lorsque votre conquête ne vous aura pas rappelé après ce rendez-vous.

APRÈS LA RENCONTRE

Vivons mieux, vivons à la dérobé

Là encore, on rejoint le premier point. Essayez de vous contenir et de ne pas vous ruer
sur Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, voire Linkedin ou encore Pinterest pour en savoir plus sur la vie, la famille, le travail, les recettes préférées et le prénom du coiffeur de votre conquête.

Tout vient à point à qui sait attendre

Le système de rendez-vous en Amérique est bien particulier, et paraît bien compliqué lorsqu’on n’est pas du pays. Même si le premier rendez-vous s’est excessivement bien passé, le 2e n’est pas automatique. De même, s’il y a lieu, il ne sera pas souvent enclenché que quelques jours après le premier. Rien d’étonnant alors à ce que vous ayez des nouvelles de votre rendez-vous galant après 3 ou 4 jours de silence, pesant.

Toi + moi = nous ?

Toujours une notion méconnue des étrangers, le premier rendez-vous n’est pas synonyme de couple, de relation stable et de mariage. Détendez-vous. En Amérique on peut multiplier les rendez-vous, les cumuler et les renouveler, avec une ou plusieurs personnes différentes. Après votre premier rendez-vous n’imaginez pas que vous êtes l’Unique; ce n’est qu’après plusieurs rendez-vous que le choix s’impose à vous; devenez-vous exclusifs ? Continuez-vous les rendez-vous ? Arrêtez-vous tout ? À vous de décider…

ET SI ÇA NE FONCTIONNE PAS…

La mer regorge de poissons.

Source : FrenchDistrict.com

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s