Samedi, de rigoler…

Un cow-boy des temps modernes a passé de nombreux jours à traverser les prairies de la Saskatchewan sans une goutte d’eau. Son cheval est déjà mort de soif. Il rampe sur le sol poussiéreux, certain d’être arrivé à son dernier souffle, quand tout à coup il aperçoit un objet qui dépasse du sol plusieurs mètres devant lui. Il rampe jusqu’à l’objet, le sort du sol et découvre ce qui semble être une vieille mallette. Il l’ouvre et un génie apparaît.

Mais ce n’est pas un génie ordinaire. Elle porte un insigne d’identité de Revenu Canada et une robe grise terne. Elle a une calculatrice dans son portefeuille et un crayon accroché derrière l’oreille.

– Eh bien, cow-boy, dit le génie… Tu sais comment je travaille… Tu as trois souhaits.

– Je n’ai pas l’intention de me faire avoir, dit le cow-boy… Je ne vais pas faire confiance à un génie de Revenu Canada.

– Qu’as-tu à perdre ? Tu n’as aucun moyen de transport et on dirait que tu es fini de toute façon !

Le cow-boy y réfléchit une minute et décide que le génie a raison.

– OK ! j’aimerais être au bord d’une source luxuriante avec beaucoup de nourriture et plein de boissons.

POOF ! Le cow-boy se retrouve à côté de la plus belle source d’eau qu’il ait jamais vu et il est entouré de cruches de vin et de plateaux de délices.

– OK, cow-boy, quel est ton deuxième souhait ?

– Mon deuxième souhait est que je sois riche au-delà de mes rêves les plus fous.

POOF ! Le cow-boy se retrouve entouré de coffres au trésor remplis de pièces d’or rares et de pierres précieuses.

– OK, cow-boy, vous n’avez plus qu’un souhait. Mieux vaut en faire un bon !

Après y avoir réfléchi pendant quelques minutes, le cow-boy dit :

– Je souhaite que n’importe où j’irai, les belles femmes me voudront et auront besoin de moi.

POOF ! Il a été transformé en tampon.

Morale de l’histoire: Si jamais le gouvernement canadien propose de vous aider, méfiez-vous de ce que l’on attend de vous en retour.

———————————————————————-

Une dame est à la fenêtre de sa maison et voit se garer devant chez elle un camion de la ville.

Un premier gars en descend, il prend une pelle et creuse un trou, puis va deux mètres plus loin et creuse un deuxième trou et va deux mètres plus loin creuse un troisième trou… et ainsi de suite.

Un deuxième gars sort alors du camion, prend une pelle et rebouche le premier trou et ensuite tous les trous que son collège continue à creuser.

Intriguée, la vielle dame qui regarde toujours par la fenêtre, va les voir et les interroge sur leur travail.

– Voulez-vous bien me dire en quoi consiste votre travail !

Et le premier gars lui répond :

– Je sais que ça peut paraître bizarre. D’habitude nous sommes trois dans l’équipe mais aujourd’hui le gars qui plante les arbres est en retard.

———————————————————————-

Un médecin israélien dit :

– En Israël, la médecine est si avancée que nous pouvons couper les testicules d’un homme, les mettre sur un autre homme et 6 semaines plus tard, il se cherche du travail.

Le médecin allemand dit :

– Ce n’est rien, en Allemagne on prend une partie du cerveau, on le met dans un autre homme, et 4 semaines plus tard, il se cherche du travail.

Le médecin russe dit :

– Messieurs, nous prenons un demi-cœur à un homme, le mettons dans la poitrine d’un autre et 2 semaines plus tard, il se cherche du travail.

Le médecin américain rit :

– Vous êtes tous loin derrière nous. Il y a trois ans, nous avons pris un homme sans cervelle, sans cœur et sans couilles et l’avons nommé président. Maintenant, tout le pays se cherche du travail !

———————————————————————–

En raison d’une panne d’électricité, des ambulanciers ont répondu à l’appel d’une maman en train d’accoucher. La maison était très sombre, donc l’ambulancier demanda à Catherine, une petite fille de 3 ans, de tenir une lampe de poche au-dessus de sa maman, pour mieux voir et aider à délivrer le bébé.

Avec une grande attention, Catherine a fait comme il lui avait été demandé. La maman poussait et poussait et, après un peu de temps, le petit Malo est né. L’ambulancier a soulevé le bébé naissant par les petits pieds et lui a tapé les fesses. Malo se mit à pleurer.

Les ambulanciers remercièrent la petite Catherine pour son aide et lui demandèrent ce qui l’avait surprise sur ce qu’elle venait de voir. Les yeux écarquillés, la petite Catherine âgée de 3 ans a réagi rapidement :

– Il a bien mérité sa claque sur les fesses ! Il n’aurait jamais dû entrer là-dedans.

————————————————————————

Comment faire l’amour à une femme, assez pour la faire hurler.

Un Italien raconte à ses amis :

– Hier soir, j’ai massé ma femme avec de l’huile aromatique. Puis on a fait l’amour tellement intensément qu’elle a hurlé pendant cinq minutes !

Le Français qui entend ça répond :

– Oui, pas mal ! De mon côté, hier soir, j’ai massé ma femme avec du beurre aromatique. Après, on a fait l’amour tellement fort qu’elle a hurlé pendant 15 minutes !

Le Québécois ajoute :

– C’est d’la p’tite bière ça les amis. Moi, je l’ai massée avec du chocolat. Ensuite on a fait l’amour et elle a hurlé pendant 3 heures !

Les deux autres, curieux :

– Comment t’as fait pour qu’elle hurle pendant trois heures ?

– Je me suis essuyé les mains avec les rideaux !

————————————————————————–

Un homme se fait intercepter par un garde-pêche. Son bac à est rempli à pleine capacité. Le garde de pêche demande :

– Avez-vous un permis pour tous ces poissons ?

– Non monsieur, ce sont mes poissons domestiques.

– Vos poissons domestiques ?

– Oui, parfaitement. Chaque soir, j’amène mes poissons ici sur le lac, je les laisse nager un bout de temps librement dans le lac, et lorsque je siffle, ils reviennent tous et sautent dans le bateau. Je les ramène alors à la maison !

– Mais c’est ridicule cette histoire, c’est du mensonge pur et simple !

– Non, pas du tout, je vais vous montrer, ça fonctionne vraiment !

– Ok, je dois voir ça…

L’homme prend alors son bac à poissons, le vide à l’eau, et attend debout. Après quelques minutes, le garde-pêche demande :

– Alors ?

– Alors quoi ?

– Quand allez-vous les faire revenir ?

– Faire revenir qui ?

– Ben, les poissons !

– Quels poissons ?