L’Académie des Étoiles

Certains diront que le mot STAR est dans le dictionnaire français. Certes, mais ça demeure un anglicisme.

L’autre matin, pendant que je prenais ma marche matinale, à l’aube d’un automne ensoleillé, l’autobus officiel de « STAR ACADÉMIE » est passé devant moi. J’ai immédiatement eu cette réflexion : STAR, c’est anglais et ACADÉMIE c’est français, du moins dans cette typographie ? Alors pourquoi il en est ainsi au pays du Québec ? Une émission à très forte cote d’écoute. On a perdu une chance de se révéler, comme nation, de s’affirmer pleinement.

Pourquoi on ne francise pas nos émissions ? Pourquoi ne sommes-nous pas capables de donner un caractère français à ce qu’on développe ou ce qu’on importe ?

Personnellement, j’aurais très bien vu « L’ACADÉMIE DES ÉTOILES ». Ce titre nous aurait très bien défini comme société francophone. Il aurait démontré notre différence dans cette jungle anglophone que sont les Amériques.

Aux États-Unis, il y a une émission qui en est à sa 15e saison : « AMERICA’S GOT TALENT ». Ça vous dit quelque chose ?

Vous connaissez ?

Cette émission qu’on diffuse au Québec depuis longtemps, prend le nom de « DU TALENT À REVENDRE ». C’est pas beau ça ? Le même divertissement mais dans notre langue à nous.

Pourquoi c’est si difficile d’appliquer la même rigueur pour d’autres projets et réalisations dès qu’on veut en faire la diffusion au Québec.

Les gouvernements se tuent à affirmer que nous sommes une société distincte alors agissons de la sorte en faisant ressortir cette distinction. Les marques de commerces doivent se franciser dès qu’elles traversent nos frontières. C’est clair, c’est net, c’est français, comme dirait Séraphin.

Des exemples, il y en a plein. Est-ce qu’on veut devenir une société anglophone ? Si c’est le cas, c’est comme un feu de camp : ça évolue lentement pour devenir un brasier. C’est malheureusement ce qui nous arrive. Veut-on faire comme la France qui s’anglicise à la vitesse grand V. C’est pathétique.

Je ne peux pas croire qu’avec toute l’intelligence et l’ingéniosité de nos concepteurs, on puisse passer outre à notre différence comme peuple. C’est immensément triste !