Du pareil au même

Lise ThériaultTrois dangereux détenus bénéficiant d’une sécurité amoindrie, s’évadent du pénitencier d’Orsainville en hélicoptère d’une façon déconcertante, et voilà que notre Ministre de la sécurité publique, Lise Thériault, jette le blâme sur son prédécesseur et nous montre son incompétence dans le dossier. Le chef en rajoute en lui avouant sa confiance sans limite. Du cafouillage de première, du travail d’amateur, d’un gouvernement vieux de 60 jours à peine.

Et la madame est soupe au lait à part ça. Toutes ses interventions dans la presse écrite et parlée le démontrent. Avec frustration, elle répète s’être fait berner par ses informateurs. Ça fait loufoque et vraiment bas de gamme. Elle est dépassée par les événements. Certains demandent même sa démission… Bonne et brillante suggestion !

Les gouvernements se suivent et se ressemblent. Au lieu de régler les problèmes de la population, on se relance et s’invective d’un côté comme de l’autre de la Chambre, tous partis confondus. Le problème c’est que le 7 avril, la population a décidé de se donner un gouvernement majoritaire et cette «sage» décision, commence à se faire sentir par des augmentations de taxes. Et ce n’est que le début. Il est trop tôt pour ressortir la toune de Loco Locas, mais ça viendra.

Attendez de voir le nouveau compte de taxe scolaire le mois prochain. Encore d’autres institutions bidon. Ça va faire mal. Ensuite l’augmentation des tarifs d’Hydro-Québec, puis les garderies… L’équilibre budgétaire a le dos large. Un triste constat demeure cependant; ce sont toujours les mêmes qui paient, les CONtribuables. Pas un seul mot sur les bonis et avantages que les grosses pointures se distribuent. Robin des bois, dans la légende, volait les riches pour donner aux pauvres. Tout le contraire de ce qui se passe maintenant.

Le bon gouvernement majoritaire avec la complicité de ses infâmes sbires Labaume et Coderre, s’apprêtent à déclencher une guerre avec les syndicats sur les régimes de retraites de leurs employés en se gardant bien de dénoncer les congés de cotisations que ces employeurs se sont donnés allègrement durant les années florissantes et qui représente une importante part des présents déficits actuariels. D’ailleurs le couperet est déjà tombé sur les retraités, concernant le fractionnement des revenus de pension entre conjoints qui passe de 60 à 65 ans pour l’année d’imposition 2014. Une mesure qui passe dans l’oubli pour l’instant mais qui fera rager une bonne partie des CONtribuables, au moment de compléter leur déclaration provinciale d’impôt le printemps prochain. Du pareil au même…

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s