Le royaume des bonshommes de neige

Le royaume des bonshommes de neigeMattéo et Léo avaient fait un gros bonhomme de neige au milieu du champ. Il avait un nez carotte, des yeux clémentines, une bouche abricot sec, des cheveux haricots verts, des bras balais et, comme accessoires, le nouveau bonnet de Léo, les gants de ski de Mattéo et son écharpe bleue.

Ils avaient joué avec lui tout l’après-midi, et le bonhomme de neige était heureux. La nuit vint, et le bonhomme de neige se sentit un peu seul.

Il eut du mal à s’endormir et attendit avec impatience le lendemain. Mais les deux amis n’arrivèrent qu’après l’école et ne restèrent que jusqu’au dîner.

Et le bonhomme de neige fut de nouveau seul.

Au bout de deux jours, il était triste comme un congère.

– Ça ne va pas, bonhomme de neige? Lui demandèrent les deux amis.

– Les garçons, sans vouloir vous vexer, je commence à m’ennuyer tout seul dans mon champ. Je vous attends toute la journée et je ne peux pas bouger. J’irais bien voir un peu de pays et me faire des amis.

– D’accord, répondirent les deux copains. Nous allons t’aider.

Les deux garçons essayèrent de le mettre dans une brouette, mais le bonhomme de neige était trop lourd. Ils décidèrent de l’installer sur leur luge, mais elle était trop petite.

– Il faut lui chausser mes skis, dit Léo. Il descendra la pente tout seul.

Léo alla chercher ses skis et les glissa, non sans peine, sous le bonhomme de neige.

– Tiens, mes bâtons, dit Léo, pour tourner, ça aide. Et mon masque, pour voir le relief. Et pour s’arrêter, chasse-neige, les skis en V. Bon courage et à un de ces jours!

Et Léo lâcha le bonhomme de neige qui partit à toute vitesse, tout droit. Il franchît la clôture, traversa la route, évita de justesse une voiture, entra dans un jardin, frôla un sapin, sortit par le portillon du fond, en équilibre sur un ski. Mais là, les choses se compliquèrent. Il arriva dans le jardin d’enfants, prit le toboggan à l’envers et fit un vol plané spectaculaire.

Mattéo et Léo coururent vers le champ où le bonhomme de neige était tombé. Ils trouvèrent les skis, le masque, l’écharpe et le bonnet, mais point de bonhomme de neige.

– Ça alors! Il a disparu!

Le royaume des bonshommes de neige001Disparu? Vraiment? Ça non! Quand le bonhomme de neige se réveilla, mille flocons tournaient autour de sa tête. Il écarquilla ses yeux clémentines et vit des dizaines de bonshommes de neige autour de lui.

– Où suis-je? demanda-t-il.

– Au royaume des bonshommes de neige. Les enfants croient que nous avons disparu, mais nous vivons là, tous ensemble. Allez, chausse tes nouveaux skis. À voir ta chute, tu as encore des progrès à faire!

Et le bonhomme de neige s’élança, soutenu par ses nouveaux amis.

Histoire de Claire Renaud
I
llustrations par Quentin Greban
Source : 24 nouvelles histoires pour attendre Noël, Groupe Fleurus 2004

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s