Salmigondis

Revenu Québec ne convaincra personne
Salmigondis
Malgré une enquête qui démontre le contraire, Revenu Québec continu de nier l’existence des quotas et bonis remis aux employés méritants qui rencontrent les objectifs du ministère. C’est un secret de Polichinelle et avec tout ce qui a été dit et écrit sur le sujet, ils ont été pris la main dans le sac pour ainsi dire. Le président du syndicat n’y va pas par quatre chemins pour corroborer les propos du Bureau d’enquête et je serais porté à lui donner raison.

Après tout ce qui a été dit sur le dernier règne des libéraux il ne faut pas s’en étonner. Félicitations au Bureau d’enquête du Journal de Montréal et ses découvertes fracassantes. Ils n’ont fait que confirmer et prouver ce que le CON-tribuable soupçonnait déjà.

Le monstre a faim
Quel beau titre évocateur pour la chronique de Martineau de jeudi dernier, dans la foulée des quotas chez Revenu Québec. Il citait deux monstres d’hypocrisie ; la SAQ qui prônent la consommation avec modération de ses produits dans toutes ses publicités ciblées, mais qui empoche des profits faramineux records par la vente de ces mêmes produits en profitant au passage quelques bonis alléchants.

Même constat chez Loto-Québec et son petit côté bonne conscience dans ses slogans soi-disant moralisateurs mais qui offrent des loteries en quantité industrielle partout où ils s’imposent. J’ajouterai à cela Hydro Québec, la seule entreprise que je connaisse qui incite à économiser SON produit tout en multipliant les hausses de tarifs avec des explications farfelues, mais empochant encore de généreux bonis.

Wow! Une idée de génie mais vieille comme le monde
Le ministre Poëti songe à déplacer des radars photos sur les routes secondaires afin d’améliorer le bilan routier sur ces routes qui manquent définitivement de surveillance. Il aura fallu sept ans d’un projet pilote amorcé en 2008, pour prendre une telle décision. Pourtant ce monsieur vient du milieu policier et c’est maintenant que la lumière allume. Des morts sur les autoroutes vous en voyez souvent vous ?

On sait depuis longtemps que ce sont les routes secondaires qui deviennent le tombeau des conducteurs téméraires et en état d’ébriété, chaque fin de semaine. Il n’y a jamais de surveillance policière et que voulez-vous qu’un patrouilleur fasse sur une route sombre au milieu de nulle part… ? C’est excessivement long de faire bouger un gouvernement. On en a encore une preuve.

La traduction française sur facebook, c’est dégradant !
Depuis quelque temps, on peut voir sur ce réseau social, un lien au bas des articles de de langue anglaise, incitant le lecteur à cliquer dessus pour voir l’atroce traduction française qu’on nous propose. C’est une insulte à notre intelligence et aussi bien s’en passer. Je ne sais pas qui est derrière cette initiative, mais ce n’est pas l’idée du siècle. J’ajouterai que le résultat est vide de sens et souvent on n’y comprend absolument rien.

Du français de très mauvais goût qui nous fait passer pour une bande d’illettrés et d’indigènes, sans oublier qu’on nous manque carrément de respect. Les artisans derrière cette mascarade semblent oublier qu’il y a beaucoup plus de francophones bilingues que le contraire… On n’a qu’à regarder la composition du Conseil des ministres de Justin-le-trotteur

Et la neige ???
Que se passe-t-il au Québec, enfin dans sa partie sud ? Un Noël vert semble se dessiner pour l’instant et même si ce n’est pas une première, ce n’est pas normal et ça augure mal pour le prochain été. Que va-t-il se passer ? Qu’est-ce que Dame nature nous réserve ; des grosses pluies, une sécheresse inattendue, une épidémie de sauterelles comme il s’en était produit vers la fin des années 60… ? Il ne faudra pas s’en surprendre.

Le pays des poissons des chenaux doit prier Ste-Anne à l’heure actuelle, la saison de la pèche étant de courte durée, ce serait un désastre économique pour cette région. Et puis il faut bien se le dire ; Noël sans son tapis tout blanc, perd sa magie et sa féérie. J’en sais quelque chose… Nous en sommes à notre quatrième Noël au pays des gougounes et même si les décorations sont majestueuses, il manque cette splendeur que la neige, valsant en gros flocons, peut apporter lorsqu’on regarde avec un brin de nostalgie l’enchantement des décors de chez-nous.

Mais une fois la nouvelle année amorcée, la neige ne me manque absolument pas. Les températures hivernales anormalement douces étant propices à la prolifération des virus et infections, soyez sur vos gardes et attention à la grippe…

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s