La fin abrupte d’un projet

Aujourd’hui, 16 octobre, marque la fin de notre projet, amorcé en 2012, d’être caravanier à plein temps. Nous avions choisi le camping La Clé des Champs de Saint-Philippe, comme endroit de prédilection, avec un objectif d’y séjourner une bonne douzaine d’années, sinon plus. Une fois la saison terminée, l’autre partie de l’année la Floride devenait notre terre d’accueil. Une agréable vie qui fût nôtre durant 5 étés. Cette sixième fut longue et pénible.

Quelques amitiés qu’on croyait sincères et solides, nous ont chassé définitivement du complexe. Quand la confiance disparaît, mieux vaut changer d’air et se tourner vers l’avenir. C’est le chemin qu’on a décidé, ma conjointe et moi, d’explorer. Nous mettons présentement le cap vers la Floride et dès notre retour en avril, un condo tout neuf nous attend à La Prairie. Une nouvelle vie! Un nouveau départ!

Une construction solide, moderne et confortable nous fera apprécier les printemps froids du Québec qui s’éternisent jusqu’en juin. Une roulotte c’est confortable, mais côté isolation, la limite est vite atteinte et un réservoir de propane de 30 livres est nécessaire tous les trois jours par temps froid.

Une autre preuve que rien n’arrive pour rien en ce bas monde, on songeait depuis quelques temps à se trouver un plan B, au cas où la maladie nous forcerait à revenir au pays en hiver. Et voilà que l’occasion servira de tremplin.

Une autre page d’histoire se tourne. Nos amis Marcel et sa conjointe Carole se sont portés volontaires pour remorquer notre caravane à sellette en Floride et dès l’aube, en route pour des cieux plus cléments en prenant la route ensemble jusqu’à la frontière. La caravane deviendra notre refuge d’hiver, une fois la maison vendue, et elle devrait terminer sa carrière au pays de l’oncle Sam, dans plusieurs années, nous l’espérons.

Et même si notre vie prend un nouvel envol, ce blogue sera toujours là pour agrémenter vos lectures. Il est essentiel pour moi… même vital. C’est la meilleure thérapie qu’on peut espérer, et croyez-moi c’est toujours un immense plaisir d’exercer ma plume pour vous. À votre tour, continuez de me faire l’honneur de votre assiduité inconditionnelle. À tantôt…