Samedi de rigoler

Un jeune homme venait tout juste d’obtenir son permis de conduire. Il demande donc à son père s’ils pouvaient discuter ensemble de l’utilisation de la voiture familiale. Son père l’amène dans son bureau et lui propose le marché suivant :

– Tu améliores ton rendement scolaire, tu étudies la bible et tu te fais couper les cheveux. Ensuite, nous parlerons de la voiture.

Un mois plus tard, le garçon revient à la charge et, encore, son père l’amène dans son bureau. Le père ne tarde pas à prendre la parole.

– Mon fils, je suis très fier de toi. Ça va beaucoup mieux à l’école; tu t’es concentré sur la bible plus que je ne l’aurais cru, mais tu ne t’es pas fait couper les cheveux.

Le jeune réplique :

– Tu sais, papa, j’ai réfléchi à cela… Samson avait les cheveux longs… Moïse avait les cheveux longs… Noé avait les cheveux longs… et Jésus avait les cheveux longs.

Et du tac au tac, le père réplique :

– Et ils se déplaçaient tous à pied !

———————————————————————-

Une femme est au lit avec son amant. En pleine action, un bruit dans la serrure de la porte d’entrée les fige ! (et comme chacun le sait, dans les appartements modernes, pas de place sous le lit, la penderie est ridicule, le balcon inexistant et elle habite au 12ème étage). Sans se démonter, elle lui dit :

-Reste calme, debout, absolument immobile, ne dis rien.

– Surprise de me voir Darling ? Mon vol a été avancé et j’ai terminé plus tôt.

Quand il voit le type dans la chambre, il demande :

– C’est quoi ça ?

– Je viens de le recevoir, figure-toi. C’est mon esclave sexuel robotisé Powered by Microsoft. Tu es toujours parti, en réunion, ou en voyage. Alors… C’est comme un vibro mais en plus grand. Tu ne voudrais quand même pas que je me tape le plombier ou le voisin ?

– Laisse-moi ça de côté, je vais te faire ta fête, j’ai une envie de bête.

Elle, qui vient d’être servie, répond :

– Non chéri, j’ai la migraine !

– Merde, c’est toujours pareil ! Bon, va à la cuisine me faire une omelette.

– Ok !

Il regarde le robot et n’y tenant plus, il se dit :

« Ce qui est bon pour elle est bon pour moi », et il se jette pantalon baissé sur le malheureux pour le sodomiser. À ce moment-là, l’amant prend une voix métallique et dit :

Erreur-système ! Emplacement réservé USB.

– Saleté de robot !

Fou de rage le mari le met sur son épaule et va vers la fenêtre pour le balancer. Et l’amant reprend, mort de peur :

– Windows XP réinitialisé ! Veuillez réessayer…

—————————————————————————

Un papa est au restaurant avec son fils de 4 ans lorsque ce dernier avale un 25 cents qui traînait sur la table. Il s’étouffe, devient bleu et toutes les tentatives du papa restent vaines. À la table d’à côté, une femme qui lisait tranquillement son journal, pas pressée du tout, s’approche. Sans dire un mot, très sûre d’elle, elle prend les testicules du petit garçon et se met à serrer de plus en plus fort.

Le petit devient mauve, violet et comme de fait, recrache soudain le 25 sous que la dame attrape au vol d’un geste souple.

– Wow! S’écrie le papa, je n’ai jamais vu ça! Vous êtes médecin ?

– Non, je travaille pour Revenu Québec !

—————————————————————————

C’est l’histoire du gars qui entre dans le bureau de l’assistance-sociale pour aller chercher son chèque. Il se rend directement au comptoir et dit :

– Vous savez… je déteste avoir un chèque du bien-être à chaque mois ! J’aimerais bien mieux avoir un bon boulot et travailler pour gagner ma vie.

Le travailleur social derrière le comptoir lui dit :

– Ça tombe bien! On vient juste d’avoir une ouverture pour un travail. C’est un vieux riche qui a besoin d’un chauffeur et garde du corps pour sa très jolie jeune fille. Vous aurez à conduire la Mercedes du bonhomme et les vêtements seront fournis. Aussi, à cause des longues heures de travail vos repas seront payés. Vous aurez à accompagner la demoiselle outre-mer pour ses vacances ainsi qu’à satisfaire tous ses besoins sexuels. Vous disposerez d’un appartement 3 1/2 en haut du garage. Le salaire est de $ 200 000 par année.

Le gars regarde le travailleur social avec des yeux grands et dit :

– Tu me niaises ???

Le travailleur social lui répond :

– C’est toi qui as commencé !

————————————————————————

Une touchante histoire d’amour… Un très vieil homme était étendu, mourant, dans son lit. Soudain, il sentit l’odeur de ses biscuits aux pépites de chocolat favoris. Il prit le peu de force qui lui restait pour se lever du lit. Se tenant au mur, il se dirigea hors de la chambre à coucher.

Et avec un plus grand effort, il descendit l’escalier en tenant la rampe avec ses deux mains. En respirant péniblement, il se tint dans le cadre de la porte regardant vers la cuisine. S’il n’avait pas été à l’agonie, il se serait cru déjà au ciel. Là, dans la cuisine, sur la nappe, il y avait des centaines de ses biscuits favoris.

Était-ce le ciel ? Était-ce un acte héroïque de sa femme dévouée désirant qu’il quitte ce monde en homme heureux ???

Dans un ultime effort, il rampa vers la table, se soulevant péniblement avec ses mains tremblantes, et tenta de prendre un biscuit. Soudain, il reçut un coup de spatule sur la tête.

– Touche pas! Lui dit sa femme, c’est pour l’enterrement…