La distanciation sociale, plus que jamais

Est-ce qu’il y en a encore qui doute des bienfaits des masques, de la distanciation sociale et du lavage minutieux des mains ? Le déconfinement progressif n’autorise pas de laisser ces consignes prendre le bord. On peut observer un certain relâchement, par des éclosions dans une deux écoles entre autres. Je crois sincèrement que le masque devrait être toujours porté par une personne atteinte au minimum d’influenza.

À cet égard, Dominique Lelièvre, du Journal de Québec, a publié un article intéressant, principalement sur cette distanciation physique, à la suite d’une étude sur la question. En voici la teneur.

UNE ÉTUDE CONFIRME L’IMPORTANCE DE LA DISTANCIATION PHYSIQUE

LE RISQUE DE TRANSMISSION CHUTE DE 80 % À UN MÈTRE DE DISTANCE.

Le risque d’attraper la COVID-19 diminue de 80n% lorsque l’on est à au moins un mètre de distance des autres et baisse encore de moitié lorsque l’on respecte une distance de deux mètres, d’après une importante étude canadienne.

Selon cette enquête publiée lundi dans la revue The Lancet et financée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le risque d’être contaminé est en moyenne de 12,8 % à proximité d’une personne infectée par la COVID-19 si l’on ne respecte pas les règles de distanciation sociale.

En respectant une distance d’un mètre ou plus, ce risque chute à 2,6 %, soit une baisse relative de 80 %. De plus, pour chaque mètre d’éloignement supplémentaire, le risque de transmission réduirait de moitié.

Ces résultats ont été obtenus à la suite d’une importante recension scientifique qui a permis de repérer 172 études provenant de 16 pays, publiées depuis plusieurs années à propos de trois infections respiratoires : la COVID-19, mais aussi le SRAS et le MERS, ces deux derniers étant plus anciens et donc mieux documentés.

« LARGE PROTECTION »

Cette méta-analyse a aussi permis de constater que le port du masque et de protections oculaires réduit grandement le risque de transmission du virus.

Dans cette mer de données, neuf études ont servi aux résultats concernant la distanciation physique.

« Notre principal constat est qu’une distanciation physique d’environ un mètre ou plus procure probablement une large protection contre une infection », indique l’auteur principal de l’article et professeur à l’université ontarienne McMaster, Holger Schünemann, en entrevue avec Le Journal.

Ces résultats alimentent le débat concernant la distanciation physique dans les endroits du monde où
elle est de deux mètres (sauf entre les membres d’un même foyer), comme c’est le cas au Québec.

Plusieurs pays et l’OSM se contentent pourtant de recommander une distance d’au moins un mètre.

M. Schünemann ne veut pas trancher ce débat, mais ses travaux ne contredisent pas la règle des deux mètres. Au contraire, « les preuves disponibles suggèrent que deux mètres pourraient être plus efficaces qu’un mètre », dit-il.

QUESTION DE CONTEXTE

Le scientifique
martèle aussi que tout est une question de contexte et qu’il ne faut pas croire que les estimations de son équipe s’appliquent à toutes les situations.

Des facteurs comme le lieu (ouvert ou fermé), la durée d’exposition ou encore la charge virale reçue font énormément varier le risque de contracter la COVID-19 d’une autre personne.

Invitée à commenter cette étude, l’épidémiologiste québécoise Caroline Quach-Thanh est d’avis qu’il faut continuer de prôner les deux mètres au Québec. « Quand on dit deux mètres, on sait très bien que les gens sous-évaluent tout le temps, alors on a tendance à se ramasser à un mètre, un mètre et demi. Le but de viser deux mètres est que le risque s’avère effectivement deux fois moins grand », fait-elle remarquer.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s