Des covidiots cochons

Force est de constater que les délinquants face aux mesures sanitaires, en plus d’être des covidiots, sont une bande de cochons qui ne savent pas vivre.

Lâchés lousses dans les parcs importants de la métropole, comme des tarés et où l’alcool coulait à flot, ils ont quitté les lieux en laissant par terre, bouteilles, canettes et détritus.

À voir et entendre les reportages télévisés, la réponse qu’ils s’amusaient à répéter était que les consignes n’étaient pas claires… sans pourtant élaborer sur leur définition de la clarté.

Ils n’écoutent pas les nouvelles parce qu’ils sont branchés constamment sur la musique qui résonne dans leur boîte crânienne complètement vide.

Les consignes ne sont pas claires pour ces égocentriques qui, étrangement, n’ont pas besoin d’un manuel d’instructions pour découvrir et opérer le dernier téléphone cellulaire à 1000 $. Ils croient qu’ils sont nés avec une puce au cerveau qui a les réponses à tout.

En regardant ces bêtes étranges se pavaner dans ces parcs, je me suis dit que notre société montante est malade. Vraiment malade. Mis à part leur propre personne, les gouvernements, les scientifiques et les savants, sont pour eux  des idiots, des incapables, des spécialistes à faire peur au monde.

« On est tanné d’être confiné, on a besoin d’air », disent-ils en chœur. Sont-ils les seuls ? Non ! Mais pour eux, trois rayons de soleil et ils sortent de leur terrière comme des ours sur un pot de miel. Pas trop trop fort comme raisonnement. N’oublions pas qu’ils sont la génération de demain. Ce sont eux qui vont gouverner, qui vont porter les bottines des décideurs d’aujourd’hui. Ça augure très mal.

C’est la mode du je, me, moi… Et ils n’ont rien à cirer de ce que pensent les autres. Ils sont autonomes et libres ! Ça ne fera pas des enfants forts ! Leur propension à déjouer l’autorité leur jouera des tours.

Le Coronavirus invisible les voit arriver de loin, avec leurs gros sabots, les attaque furieusement pour leur montrer qu’il est à prendre au sérieux, et qu’il produit des variants de plus en plus vicieux et imprévisibles.

Ces libertariens devraient réfléchir (sans cervelle c’est pas évident) et se compter chanceux de ne pas être dans le lit d’hôpital, aux soins intensifs, de cette jeune mère de 24 ans. Monoparentale avec 3 enfants, qui, après une perte de poids de 40 livres en quelques jours, se bat pour sa vie, atteinte de la COVID-19.

Quand tu demandes à mourir à cause de ce maudit virus de merde, c’est que c’est beaucoup plus grave qu’une simple grippe… ce mythe véhiculée par les covidiots.

Pourquoi, il s’est écoulé plus de 13 mois depuis la première vague, que nous en sommes rendus à la troisième et qu’on n’en voit pas la fin ? C’est parce que les covidiots existent. Il en sera ainsi tant que cette génération n’aura pas retrouvé un cerveau normal, ou s’en faire greffer un.

2 réflexions sur “Des covidiots cochons

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s