Vous devenez soudainement millionnaire à la loterie…

Toute votre vie, vous n’avez manqué de rien. Une vie paisible, qui vous comblait parfaitement. Le nécessaire avec quelques petites gâteries et la vie continue, toute belle.

Bah, vous aimez bien tenter la chance en prenant quelques billets de loterie, histoire de rêver… Et voilà qu’un beau matin, en vérifiant instinctivement le résultat des tirages de la veille, vous constatez que vous avez en main le billet contenant tous les numéros de la combinaison gagnante du Loto Max. Soudainement, vous devenez multimillionnaire; 66 000 000$ pour être plus exact. Un scénario que tout le monde se souhaite.

Mais voilà ! Votre imagination devient fertile, au point où vous ne savez plus où donner de la tête. Quoi faire avec tout ce magot descendu du ciel ? L’avez-vous imaginé un seul instant ?

Fabien Major, planificateur financier et conseiller chez Major Gestion Privée Inc. succursale de Gestion de patrimoine Assante Ltée. à Outremont, l’a évoqué dans un article du Journal de Montréal du 26 juillet dernier. Il y va de judicieux conseils pour disposer d’un tel trésor, afin d’y voir plus clair et connaitre les suites de ce cadeau inespéré. C’est ce texte que je vous propose aujourd’hui.

QUE FAIRE SI VOUS GAGNEZ LE GROS LOT Fabien Major

Le tirage du Lotto Max de ce soir offrira une cagnotte de 66 millions $. 66 millions $, ça frappe l’imaginaire !

Placé à 4% d’intérêt pendant 30 ans, ça peut rapporter 3,67 millions par année (capital et intérêt). Désirez-vous plutôt recevoir des versements toutes les semaines ?

Parfait !

Ça vous fera des entrées d’argent de 71 943$ hebdomadairement. 66 millions de dollars, c’est 3 300 000 billets de vingt. Pour compter un billet à la seconde, il faut 38 jours et demi.

Avec 66 millions de dollars, vous pourriez vous acheter 162 maisons dans le grand Montréal ou 1828 camionnettes F150 flambant neuves ! Mais avant d’élaborer des scénarios de dépenses extravagantes, parlons des deux bêtes noires que les gagnants doivent affronter, soit l’inflation et l’impôt.

INFLATION ET IMPÔT GRUGERONT VOTRE MAGOT

L’attaque la plus sournoise viendra de l’inflation. La Banque du Canada compile les données sur l’inflation depuis 1914. Ce qui coûtait 100$ à l’époque coûte aujourd’hui 2 272$.

L’inflation a donc, lentement mais sûrement, grugé le pouvoir d’achat des Canadiens à raison de 3,02% par an. Depuis 1999, l’inflation n’est pas aussi élevée. Elle se situe autour des 2%. En choisissant des placements pour votre fortune, il faut vous assurer que le rendement sera supérieur afin de ne pas éroder votre actif trop rapidement.

Ce n’est pas tout. Il faudra en tout temps considérer les effets de l’impôt.

Les gains de loterie ne sont pas imposables chez nous. Mais la plus-value que vous en tirerez le sera.

Au Canada, l’imposition est modulée en fonction de la somme des revenus, mais également en fonction du type. Ainsi, les intérêts, revenus de location, honoraires, royautés, dividendes canadiens, dividendes étrangers et gains en capital auront des effets très différents.

Reprenons l’exemple du gros lot placé à 4%. Il rapportera donc 2 640 000$ annuellement. Si votre placement est constitué de certificats, d’obligations ou de dividendes de sources étrangères, la somme sera entièrement imposable. Vous devrez payer chaque année plus de 1 381 000$ en impôts, soit 52,3%. Ouille !

Mais si votre placement rapporte plutôt des dividendes canadiens, votre facture sera moindre. Soit environ 1 025 000$. Ce qui correspond à un taux de 38,83%. Quant au gain en capital, votre imposition totale sera de 677 191$ ou 25,65% du gain réalisé.

Seulement la moitié du rendement engendré par le gain en capital est imposable. Vous comprenez donc que la sélection minutieuse des investissements générant exclusivement dividendes et gains en capital est recommandable.

Avec des mandats en « catégorie de société », il est possible de construire de tels portefeuilles selon tous les types d’investissements du plus frileux au plus dynamique.

CONSEILS

Bien investis, 66 millions de dollars peuvent rapporter des millions chaque année.

Les nouveaux multimillionnaires ne doivent pas être aveuglés par des promesses de rendement ou de garanties.

Une stratégie de planification fiscale est essentielle.

Privilégiez des placements en « catégorie de société » qui ne distribuent pas de revenus d’intérêt et des dividendes étrangers.

Une diversification semblable aux « caisses de retraite » est recommandée.

Bonne chance !

Prévenez la fraude

Bien que les stratagèmes de fraude demeurent sensiblement les mêmes depuis plusieurs années, les fraudeurs ont désormais accès à une panoplie de moyens technologiques pour cibler leurs victimes. Grâce à Internet, aux médias sociaux et aux courriels, ils peuvent plus facilement joindre des milliers de victimes potentielles.

LES FRAUDES CLASSIQUES

La combine à la Ponzi consiste à solliciter des investisseurs sur promesse de rendements intéressants. Les sommes obtenues servent à payer des rendements fictifs à d’autres investisseurs ou à rembourser ceux qui souhaitent récupérer leur argent. Les fraudeurs donnent l’impression à leurs victimes que leur investissement est profitable et qu’elles peuvent facilement récupérer leur argent.

L’hameçonnage consiste à faire parvenir de faux courriels ou messages textes paraissant provenir d’entreprises, d’institutions financières ou d’organismes gouvernementaux légitimes pour tromper leurs destinataires afin d’obtenir leurs renseignements personnels et financiers permettant par la suite de les frauder.

Les ventes pyramidales sont un autre stratagème illégal fréquemment utilisé. Les promoteurs vous promettent des rendements exceptionnels si vous investissez votre argent, et bien davantage si vous recrutez de nouveaux investisseurs.

LES DERNIÈRES TENDANCES

Les fraudeurs se servent de plus en plus des tendances financières pour attirer leurs victimes. Ils proposent par exemple des investissements alléchants dans des produits en vogue, notamment dans des devises, des options binaires ou des cryptomonnaies*, et offrent des modes de paiement simples (cartes de crédit, PayPal, etc.). En règle générale, votre argent ne sera pas véritablement investi. Il ira dans les poches des fraudeurs.

RECONNAÎTRE LES SIGNAUX D’UNE POSSIBLE FRAUDE

1-    On vous pousse à investir rapidement dans un placement garanti sans risque offrant des rendements élevés, par exemple 5% ou 6%.

2-    On vous demande de payer avec des cryptomonnaies. Attention, car les cryptomonnaies attirent beaucoup les fraudeurs et les blanchisseurs d’argent.

3-    On vous indique que le placement a été approuvé par l’Autorité des marchés financiers. Sachez que l’Autorité ne se prononce jamais sur la qualité des titres offerts aux investisseurs.

4-    On mentionne que le produit proposé n’est pas réglementé ou qu’il n’est pas nécessaire d’être inscrit auprès de l’Autorité pour en faire la vente.

UTILISER LES BONS OUTILS

Avant d’investir, vérifiez auprès de l’Autorité que la personne ou l’entreprise qui vous offre un produit financier est autorisée à le faire. Les sommes qu’on investit dans des placements sont souvent très importantes. On a tout intérêt à prendre le temps requis pour réfléchir avant d’investir.

COMMENT RÉAGIR À UNE FRAUDE

Vous croyez être victime d’une fraude? Contactez rapidement l’Autorité pour expliquer la situation. Pour plus d’information, consultez le site Web de l’Autorité des marchés financiers ou communiquez avec notre Centre d’information, au 1 (877) 525-0337.

NDLR. : La fraude est une infraction criminelle punissable en vertu de l’article 380 du Code criminel. Si vous en êtes victime, portez plainte sans tarder à la police.

*Cryptomonnaie ou bitcoin : Unité monétaire en usage sur Internet, indépendante des réseaux bancaires et liée à un système de cryptage qui enregistre toutes les transactions effectuées avec chaque unité.

Source : Autorité des marchés financiers JDM2155034

Nombre record de virements Interac en 2017

Si vous connaissez ou utilisez le système de virements Interac, cet article est pour vous démontrer l’importance d’un tel système dans notre société.

AGENCE QMI | Plus de 241 millions de transactions de Virement Interac ont été effectuées en 2017, ce qui représente une valeur totale de plus de 92 milliards $.

Ainsi, selon Interac Corp., les consommateurs et entreprises au pays affectionnent particulièrement ce mode de paiement. En un an, le nombre de transactions a crû de 52% et la valeur totale a augmenté de 44%.

« La croissance annuelle régulière de l’utilisation du service Virement Interac témoigne de sa commodité et de sa fiabilité auprès des consommateurs, entreprises et institutions financières canadiennes qui cherchent toujours des moyens d’envoyer, de demander et de recevoir de l’argent », a souligné dans un communiqué Debbie Gamble, vice-présidente, Produits et plateformes numériques, Interac Corp., qui exploite ce système de paiement.

La compagnie estime notamment que ce mode de paiement est apprécié parce que c’est une alternative à l’argent comptant et aux chèques.

7,4 MILLIONS D’UTILISATEURS

Plus de 255 institutions financières offrent l’accès au service Interac et les trois quarts des utilisateurs de services bancaires en ligne au pays y sont inscrits, soit l’équivalent de 7,4 millions d’utilisateurs uniques actifs chaque mois, selon Interac Corp.

« Nous sommes extrêmement fiers d’offrir aux Canadiens un service de virement de fonds numérique rapide, sécuritaire et fiable, a mentionné Mme Gamble. Les niveaux records de l’utilisation de Virement Interac renforcent la position du Canada en lui permettant d’offrir un système de paiement plus rapide et modernisé, tant à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale. »

382$ EN MOYENNE

La valeur moyenne des transactions Interac est de 382$. Aussi, il est utilisé en moyenne 660 000 fois par jour. « Les Canadiens utilisent le service pour répondre à leurs besoins quotidiens, qu’il s’agisse de rembourser un repas à un ami, de partager les frais d’un voyage ou d’envoyer et de régler des factures », a ajouté Debbie Gamble.