À l’approche des Fêtes…

La fébrilité du temps des Fêtes se fait de plus en plus sentir en cette dixième semaine de migration. Autour de nous, les espaces vides sont de moins en moins présentes et les activités se multiplient.

Une fois le coup de main donné à Mario pour terminer la peinture de ses salles de bains, c’était aux Guay de goûter à l’espace de leur nouvelle chaumière à cinq roues. Le temps de rouler un mastodonte tire à sa fin et l’automne 2015 leur permettra de rouler léger.

Nos amis Carole et Marcel sont arrivés depuis lundi dernier, sans pépins cette fois et dans une douce chaleur bienveillante. Les nuits sont demeurées froides mais ça s’améliore de ce côté. En jetant un coup d’œil sur les jours entourant Noël, on sera sous l’influence d’un système météo qui laissera quelques averses, comme au Québec, n’en déplaise aux patineurs et skieurs qui s’en promettaient. Mais bon, il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur, parce qu’on n’y peut rien.

2014-12-19 002Ce vendredi, notre amie Carole (avec le chandail rayé sur l’image), nous conviait à une sortie de groupe, composé de 16 joyeux lurons et luronnes. Premier arrêt; le Congo River Golf, un joli et saisissant minigolf, très concept avec ses carcasses de Jeep et carlingue d’avion, dans un décor de jungle assez impressionnant surtout près des étangs d’alligators. Un 90 minutes de plaisir où Mario s’en est donné à cœur joie en hurlant comme un gorille. D’ailleurs, il a flanqué une de ses frousses aux deux Carole, alors qu’il s’était caché dans un bosquet pour les attendre et surgir en hurlant. Cette frasque lui a valu quelques coups de savate.

Puis nous nous sommes arrêtés au Whole Foods Market de Naples, une épicerie fine dont leur pain frais me fait saliver. J’en ai profité pour en faire bonne provision, pendant que les autres furetaient dans les allées, découvrant l’endroit. C’est définitivement un commerce où je me promets bien de revenir. Il est assez difficile de trouver du bon pain par ici. Souvent sucré et sans saveur, lorsqu’on tombe sur une caverne d’Ali baba, l’adresse trouve facilement refuge dans le GPS. Ceux qui me connaissent savent très bien que je ne peux résister devant un bon pain croûté bien frais… Et s’il est fumant, c’est pire.

Troisième destination de ce périple; Le Cheecake Factory. Toujours à Naples, ce restaurant est un incontournable si on passe par là, avec sa somptueuse décoration et son menu épais comme ça. Vous l’aurez deviné, sa spécialité demeure sans contredit ses exquis gâteaux au fromage tellement riches et bourratifs, qu’ils peuvent composer un repas à eux-seuls. L’échelle de prix est raisonnable et c’est le seul endroit en Floride, à ma connaissance, où le pâté chinois figure au menu. Cette fois-ci, Louise et moi avons avalé un tendre bifteck Diane, qui fondait littéralement en bouche.

Bien gavé, la journée s’est terminée à Bonita Beach, dans le champ d’un ranch local, où ses propriétaires illuminent l’endroit de milliers de lumières et de décorations de Noël de toutes sortes, durant tout le mois de décembre. Il y avait foule comme d’habitude et ceux du groupe qui en étaient à leur première visite, l’ont découvert. Un émerveillement pour quiconque en est à sa première visite

2014-12-21 024Et ce n’est pas fini! Hier, à Pioneer Village, les voiturettes de golf affichaient leurs plus beaux atours pour précéder le Père Noël lors de son défilé annuel. Une parade haute en son et couleur où ses participants distribuaient à la volée, un nuage de bonbons tout au long du parcours qui s’est poursuivi durant plus d’une heure. Et le Père Noël était magnifique avec sa superbe barbe naturelle, accompagné de la Mère Noël qui s’était mise sur son 36 pour cette sortie propre. Ils avaient fière allure! D’ailleurs, vous pouvez visionner les clichés, dans l’album Floride – Hiver 2014-2015 de la section Albums photos, en marge droite du blogue.

2014-12-21 025Pour terminer cette journée en beauté, le Comité social nous conviait gracieusement à un repas communautaire qui a fait salle comble, suivi du spectacle des Pretenders, une troupe de 14 comédiens qui parodient le répertoire de chansons country et populaire, accompagné de sketches humoristiques. Un excellent divertissement de 90 minutes qui s’est terminé par une ovation debout de l’assistance. Voilà pourquoi on ne voit pas défiler le temps au pays des snowbirds.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s