Qui a cambriolé le père Noël

Qui a cambriolé le père Noël001– Pom, pom, pom, chantonne le père Noël, tout guilleret. Ce soir c’est ma grande tournée. Aucun enfant ne sera oublié!

Il enfile son beau costume rouge bordé de fourrure blanche, son bonnet et ses bottes fourrées, attrape sa grande hotte en osier, ouvre la porte de l’atelier à jouets et… catastrophe! Le père Noël n’en croit pas ses yeux. Voitures téléguidées, poupées, ours en peluche, tout a disparu! Le père Noël sent la moutarde lui monter au nez. De sa grosse voix, il appelle ses amis lutins, ceux qui fabriquent les jouets :

– Saperlipopette de saperlipopette! Les lutins, on a volé tous vos jouets.

Aussitôt, tous les lutins accourent, affolés.

– Oh non, c’est vraiment pas juste, pleure Clémentine, la plus petites des lutines. Après tout le mal qu’on s’est donné…

– Et les petits enfants qui n’auront rien au pied du sapin, se lamente Félicien, le roi des lutins.

Le père Noël regarde sa montre :

– Mes amis, pas de panique! Il nous reste dix heures pour retrouver nos jouets. Quant à ce coquin de voleur, il va passer un sale quart d’heure, foi de père Noël!

Il prend Félicien et Clémentine sur ses épaules, et les voilà partis tous les trois dans la neige et le froid. Félicien s’écrie :

– Regardez, père Noël, les traces des voleurs, là, près de l’atelier!

Le père Noël découvre des empreintes de grosses pattes, grandes comme une poêle à frire. Et à côté, des traces de pattes larges comme les assiettes d’une dînette; et puis aussi, une troisième série d’empreintes, comme si on avait traîné quelque chose par terre.

– Ce sont nos jouets qu’ils ont traînés? demande Clémentine.

– Pour le savoir, les amis, suivons ces traces, lance le père Noël, qui marche d’un pas décidé, malgré la neige qui tombe sur eux à gros flocons.

Bientôt, le père Noël a de la neige jusqu’aux genoux, puis jusqu’au ventre. Il marche longtemps, très longtemps.

– Père Noël, sommes-nous perdus? demande Clémentine, toute angoissée.

Le père Noël est bien embêté. Heureusement, Félicien s’écrie :

– Là-bas!

Qui a cambriolé le père Noël002Et de son minuscule doigt de lutin, il montre une petite lumière qui brille entre les flocons. Vite, vite, de la neige jusque sous les bras, le père Noël arrive devant un igloo. À l’intérieur, on entend des rires, des chants.

– Sortez de là! crie le père Noël d’une voix forte.

Silence… Et puis la grosse truffe noire de Bébert, l’ours polaire, sort de l’igloo, suivie du fin museau argenté de Bernard, le renard bleu, et de la grosse tête ronde de Bartok, le phoque.

– Les traces, c’était vous! s’écrie Félicien.

– Vous n’avez pas honte? gronde le père Noël.

– Rendez-nous nos jouets! exige Clémentine.

– Les paquets sont dans notre igloo, disent les trois animaux, honteux.

– On est désolés, mais on est les seuls à ne pas avoir de cadeaux, grogne le phoque.

– Alors qu’on habite tout à côté de chez vous, reproche Bébert l’ours.

Le père Noël éclate de rire :

– Vous avez raison, c’est injuste.

– Dès l’année prochaine, vous nous enverrez votre liste, dit Clémentine.

Et c’est ainsi qu’au petit matin, comme tous les matins de Noël depuis très, très, très longtemps, les petits enfants sautèrent de joie en découvrant les jolis jouets que le père Noël et ses amis avaient déposés dans leurs souliers.

Histoire de Vincent Villeminot
I
llustrations par hérèse Bonté
Source : 24 nouvelles histoires pour attendre Noël, Groupe Fleurus 2004

Ce conte était le dernier de la série pour cette année. Merci de vos commentaires et de votre assiduité. On se donne rendez-vous en décembre 2015, pour la suite des merveilleux contes de Noël.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s