Trois gouttes de lumière…

Une femme d’exception

Réflexion15Le premier jour de la rentrée, notre professeur s’est présenté et nous a proposé de faire la connaissance d’une personne qu’on ne connaissait pas auparavant ! Je me suis levé, en regardant autour de moi, lorsqu’une main chaleureuse se posa sur mon épaule. Je me retournai pour retrouver un visage ridé sur lequel était tracé un sourire des plus merveilleux, un sourire qui illuminait tout son être. Elle me dit :

– Salut beau gosse, mon nom est ROSE. J’ai 87 ans, est ce que je peux t’enlacer ?

Je rigolais et répondais avec enthousiasme :

– Bien sûr ! vous pouvez !

Après quoi elle me serrait avec affection.

– Pourquoi êtes-vous à l’université à un âge aussi jeune et innocent ? m’amusais-je à lui demander.

Elle me répondit avec humour :

– Je suis ici pour rencontrer un mari riche, me marier et faire deux enfants.

– Non sérieusement ? demandais-je.

Je me sentais tellement intrigué de savoir ce qui pourrait la motiver à relever un tel défi à cet âge.

– J’ai toujours rêvé de suivre un cours universitaire et maintenant j’ai cette occasion… répondit-elle.

Après le cours, nous sommes partis à la buvette de l’université, partager un lait-frappé au chocolat. Le courant est si bien passé qu’on se liait d’amitié presque instantanément. Chaque jour pendant les 3 mois qui suivirent, nous quittions la classe ensemble, inséparables, et parlions incessamment. Les histoires qu’elle me racontait avaient un effet hypnotisant sur moi, elle me confiait ses expériences, la sagesse qu’elle avait acquise de son vécu et nombres d’anecdotes sur la vie. Au fur et à mesure que le temps passait, Rose devenait une icône de notre campus et se faisait des amis en tout temps et en tout lieu, elle était fascinante !

Elle adorait se mettre sur son trente et un ! Toujours élégante et tirée à quatre épingles, on lui accordait beaucoup d’attention et un intérêt particulier parmi les étudiants ! Et franchement, elle se montrait à la hauteur ! Vers la fin du premier semestre, les étudiants invitèrent Rose à prendre la parole en public lors de l’événement de fin d’année scolaire, je n’oublierai jamais ce qu’elle nous a appris ! Elle fut donc présentée par l’animateur qui lui céda le microphone. Alors qu’elle commençait à peine à s’adresser à l’audience, elle fit tomber les feuilles, où elle avait copié son allocution, par terre.

Embarrassée et mal à l’aise, elle s’approchait du microphone pour reprendre de la façon la plus simple qui soit :

– Je m’excuse, je suis vraiment tendue. J’ai arrêté la bière depuis le carême, et ce Whiskey me tue ! Je ne pourrai vraiment pas reprendre mon message en ordre, donc laissez-moi juste vous dire ce que je sais !

Alors qu’on se désopilait de rire, elle reprit :

– On n’arrête pas de jouer parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête de jouer ! Il n’y a que deux secrets pour préserver sa jeunesse, être heureux et atteindre ses objectifs :

1) Vous devez rigoler et trouver de l’humour chaque jour !

2) Vous devez avoir un rêve.

Vous arrêtez de rêver, vous mourez ! C’est simple ! Plusieurs personnes qui traînent un peu partout sont déjà mortes mais ne le savent même pas ! Il existe une énorme différence entre vieillir et grandir ! Si vous avez 19 ans et que vous passez la plupart de votre temps sur facebook, à glander ou à dormir, sans faire rien de productif, vous passerez à 20 ans ! Si je suis à 87 ans et que je passe mes journées au lit pendant un an à ne rien faire je vais passer à 88 ans !

Tout le monde peut vieillir ! Ça ne demande aucun talent ni aucune habileté particulière. Ce que je veux dire c’est qu’il faut grandir en cherchant toujours une opportunité de créer la différence et de progresser ! Atteindre ses objectifs ! Vivre pleinement et toujours s’accrocher à ses rêves ! N’ayez aucun regret ! N’oubliez pas que les seules personnes qui ont peur de la mort sont celles qui ont des regrets !

Elle mit un terme à son discours en chantant courageusement la chanson The Rose. Elle invita chacun de nous à en apprendre les paroles et à les vivre dans nos vraies vies !

Vers la fin de l’année scolaire, Rose obtint le diplôme pour lequel elle a commencé à lutter trois ans plus tôt. Une semaine après, elle s’envola pour l’au-delà alors qu’elle dormait paisiblement.

Environ 2000 étudiants se sont présentés à ses funérailles en hommage à la grande femme qui donna aux étudiants une leçon de vie en leur apprenant qu’il n’était jamais trop tard pour réaliser ses rêves. N’oubliez pas ! Vieillir est obligatoire. Grandir est optionnel. Nous survivons grâce à ce que l’on gagne. Mais on vit avec ce que l’on donne !

3 réflexions au sujet de « Trois gouttes de lumière… »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s