Coucher de soleil à l’horizon

C’est sur cette image, prise par Louise, d’un merveilleux coucher de soleil au-dessus de l’Interstate 95 en Géorgie, que s’est terminée hier à 20h00, cette seconde journée vers le pays des gougounes. On s’est arrêté au Microtel de Kingsland en Géorgie. Une ballade de 1171 kilomètres sous un merveilleux ciel bleu sans nuages où le mercure a flirté avec les 22°C. Nous sommes à 5 kilomètres de mettre les pieds en Floride. Je dois vous avouer qu’au lever, hier matin, un frisquet 3°C nous attendait lorsqu’on a mis le nez dehors, à 7h30, après s’être gavé d’un copieux déjeuner dans le lobby de l’hôtel.

Sur la route, les zones de travaux routiers étaient plus éparses, quoique omniprésentes, sans toutefois entraver nos déplacements. En roulant où la vitesse permise est de 113 km/h (70 mph), on fait plus de millage en moins de temps. Par contre, la 95 dans les deux Carolines et la Géorgie, la présence policière est visible et imposante, et la vitesse est scrutée attentivement. Si on demeure dans les limites acceptables, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Par exemple, je roule 119 km/h dans les zones de 113 et je me laisse la même marge dans les zones plus lentes. C’est plus prudent… et moins attirant!

Les camions? Ils sont toujours là et je n’en reviendrai jamais de voir ces mastodontes, lourdement chargés, rouler facilement entre 120 et 125 km/h sans se gêner d’effectuer des dépassements. Pour le reste, la journée s’est bien déroulée au son de la musique des CD qu’on avait apportés. Comme vous le savez probablement, la radio aux USA, ça laisse à désirer et je ne sais pas pourquoi mais les stations de radio religieuse abondent.

Alors aujourd’hui, c’est la dernière étape de notre périple annuel. Si tout va bien, il nous reste six heures de routes et on devrait atteindre notre destination en début d’après-midi. Aux dernières nouvelles, Marcel et Carole passaient leur deuxième nuit en Caroline du Nord, pour passer la prochaine en Géorgie, par très loin d’ici. Tout se passe bien pour eux, apparemment mis à part leur internet qui est à chier. Excusez l’expression, mais quand tu es habitué à de la haute vitesse et que t’es pogné avec le tiers-monde… tu cours te coucher pour éviter la crise ou les ulcères d’estomac. À demain pour le dénouement.

Une réflexion au sujet de « Coucher de soleil à l’horizon »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s