Inventions de femmes

N’en déplaise à ces messieurs, la femme est à l’origine de grandes inventions et pas les moindres… dont nous ne saurions nous passer.

Femme et inventions : deux termes rarement associés.

Retracer l’histoire des femmes à l’origine d’inventions est d’autant plus difficile, que jusqu’à la fin du 19e siècle, les femmes mariées n’avaient pas le droit de détenir des biens, ni des biens intellectuels. Par conséquent, si jamais elles voulaient déposer un brevet, c’était au nom du mari.

Les temps ayant changé et l’accès à la culture scientifique permettront aux femmes d’innover pleinement et elles ne se contentèrent pas d’inventions domestiques.

ORDINATEUR

En 1842, le premier programmeur n’était autre que Lady Ada Byron Lovelace (1815-1852) fille du célèbre poète anglais Lord Byron. Un langage d’ordinateur porte aujourd’hui son prénom ADA.

Ada Lovelace est considérée par les informaticiens comme la première programmeuse de l’histoire. On peut voir son portrait sur des hologrammes d’authentification des produits Microsoft.

Quant à l’invention du compilateur, nous le devons à la mathématicienne Grace Hopper, vice-amiral de la marine américaine décédée en 1997.

LE KEVLAR

Ce sont des recherches en produits chimiques qui ont permis à Stéphanie Kwolek de découvrir ce nouveau matériau, breveté en 1966. Indispensable de nos jours : le gilet pare-balles.

Cette femme a obtenu 28 brevets, au cours de sa carrière et a été intronisée au temple de la renommée des inventeurs. Elle est décédée en 2014

LA MAISON À CHAUFFAGE SOLAIRE

C’est une Américaine d’origine hongroise Dr Maria Telkes, qui a inventé conjointement avec l’architecte Éléanor Raymond, la toute première maison solaire dans les années 40.

LA SORTIE DE SECOURS

La toute première sortie de secours sous forme d’un escalier extérieur fut brevetée au nom de Anna Connely en 1897 et est devenue obligatoire dans les années 1900 dans le Code du bâtiment américain.

L’ESSUIE-GLACE

Lors d’un voyage de l’Alabama à New York, Mary Anderson en 1903, remarque que les conducteurs doivent s’arrêter, pour enlever la neige et verglas de leur pare-brise, L’idée lui vient de créer un bras mobile activé de l’intérieur du véhicule. Le brevet sera déposé en 1904, mais il faudra attendre 1916 pour que les voitures américaines en soient équipées.

GUIDAGE DES TORPILLES

Hedy Lamarr (1914-2000), célèbre actrice (Samson et Dalida… entre autres et côtoyant les plus grands), dépose le 10 juin 1941 un brevet de système de codage des transmissions appelé : étalement de spectre proposé alors pour le radio guidage des torpilles.

Ignoré à l’époque, jugé trop avancé, impraticable, par la US Navy. Mais en 1962, le procédé a été repris dans la crise des missiles à Cuba, jusqu’en Irak.

Une technique, qui de nos jours, est à la base du principal instrument antibrouillages utilisé dans de nombreux systèmes de défense. En 1997, Hedy Lamarr a reçut le prix (très rétroactif) de L’Electronic Frontier Foundation américaine.

RÉDUCTION DE BRUIT DU CHEMIN DE FER

Mary Walton a inventé un système de réduction de bruit pour les chemins de fer à New York qui étaient très bruyants. Pour réduire le bruit, Mary Walton a inventé un système d’insonorisation qui berçait la piste dans une boîte en bois, doublée de coton et ensuite remplie de sable. Elle a reçu le brevet en 1881 et a vendu les droits à la Société de chemin de fer métropolitain de New York.

PONTS SUSPENDUS

En 1811, Sarah Guppy de Bristol, fait breveter une méthode pour les ponts et chemins de fer reposant sur l’utilisation de puissants piliers ou colonnes sur la base desquelles les ponts pouvaient être suspendus. Mais les livres d’histoire ne mentionnent pas son nom à côté des célèbres ingénieurs de ponts suspendus, avant dix ans plus tard, comme le pont de Menai au Pays de Galles en 1926. Depuis, les ponts suspendus ont bien évolué.

MACHINE À LAVER LA VAISSELLE

En 1886, Joséphine Cochran proclama que si personne ne voulait créer une machine à laver la vaisselle, elle le ferait. À l’exposition universelle de 1893, elle dévoila son produit, qui n’eut que peu de succès hormis auprès des restaurateurs. Breveté en 1914, mais n’intéressa le public qu’en 1950. Elle démarra sa compagnie aujourd’hui connue sous le nom de KitchenAid. Mais en Europe, c’est le groupe Miele qui lance le premier lave-vaisselle en 1929.

LES BISCUITS

Nous sommes en 1930 et Ruth Wakefield, copropriétaire de l’hôtel Toll House, voulait faire des biscuits au chocolat, or elle n’avait plus de cacao. Elle décida donc de couper des pièces de chocolat pensant que cela fondrait dans la pâte. Ce ne fut pas le cas. Ainsi, naissaient ces si bons biscuits.

LE FILTRE À CAFÉ

Femme au foyer, Melitta Benz crée au début du siècle ce filtre qui porte son prénom. Elle créé sa société, qui emploie aujourd’hui près de 8000 personnes dans 18 pays. Sa machine à café filtre fut brevetée en 1908.

LE LIQUIDE CORRECTEUR

Secrétaire mais artiste dans l’âme, Bette Nesbith Graham concocta une potion pour effacer les fautes de frappe. Ainsi naissait le liquide correcteur. Elle créa sa propre société de production qui fut rachetée par le groupe Gilette.

LE SAC PAPIER À FOND PLAT

C’est à Margaret Knight que l’on doit cette invention. Elle a donc inventé une machine toujours utilisée, permettant la fabrication de ces sacs. Un homme du nom de Charles Annan a tenté de lui voler son concept… faisant valoir qu’une femme n’était pas capable de créer une telle machine. Mais en 1871, la justice donna raison à Margaret Knight.

LE SCORE APGAR

C’est à Virginia Apgar que nous devons la notation du nouveau-né, en 1952. Appelé aussi : le score d’Apgar qui évalue 5 éléments; rythme cardiaque, respiration, tonus, couleur de la peau et réactivité. Virginia Apgar est décédée en 1974

LE PORTE-BÉBÉ SNUGLI

Travaillant au Togo, c’est en observant ls femmes africaines qu’Ann Moore conçut le transporteur qui fut ainsi breveté en 1969 et commercialisé sous le nom de Winnie l’ourson.

COUCHES JETABLES

Marion Donovan (1917-1998), inventa la première couche jetable en 1949. Devant le refus des fabricants de commercialiser son invention en raison du coût, elle créa sa propre société qu’elle revend plus tard, un million de dollars.

LE MONOPOLY

C’est à Elisabeth Magie que nous devons l’un des jeux de table les plus connus. Jeu qui à l’origine s’appelait : The Lanlord’s game. Brevet déposé en 1903, il a eu plusieurs versions depuis.

LA POUPÉE BARBIE

La poupée fut inventée par Ruth Hangler en 1959. Ken suivra en 1961.

ET SI ON DEVAIT LA BIÈRE AU FEMMES…?

On ne sait pas précisément qui a inventé la bière, mais des études sembleraient prouver que ce fût l’apanage des femmes pendant des siècles, selon un reportage quelconque, publié en 2010.

Il y a près de 7000 ans, en Mésopotamie et au Sumer, les femmes et leurs habiletés spécifiques, étaient les seules à pouvoir brasser le breuvage…

À votre santé messieurs et rendons hommage aux femmes tous les jours et particulièrement en cette journée mondiale de la femme.