De quoi sera fait demain

Lentement le déconfinement se déroule comme annoncé par l’équipe Legault, à petit pas. Ils analysent la situation avec la Santé publique et déconfinent à petite goutte. Mais nous, comme citoyen, nous devons observer certaines règles propres à nos actions, nos déplacements. Est-ce que ce sera la même chose pour tous les citoyens ? Si ton voisin outrepasse les consignes, tu fais quoi ? Tu dénonces aux autorités ? Tout un dilemme à affronter.

Ça crie de partout : « à quand mon tour ? ». On le constate avec les campings. Celui, immense, de St-Jean-Baptiste-de-Rouville, a décidé de reporter son ouverture de quelques jours, afin de mieux se préparer. Il n’avait pas prévu le coup… ? Pas trop fort ! Et ça crie encore plus fort. C’est tenter le diable, augmenter la grogne. Est-ce que cette décision fera en sorte que les campeurs seront moins portés à observer les règles ?

Quoi qu’il en soit, Joseph Facal en a fait son analyse, publiée dans son article au Journal de Montréal du 26 mai dernier. En voici la teneur.

RENTRE PAS DANS MA BULLE, OK ?

Vous pensez que le plus dur est fait ? Non.

Nous entrons dans la phase la plus délicate.

Dire aux gens de rester chez eux était simple à dire et simple à comprendre.

Le plus débile comprend : « Enwèye à maison et sors pas tant qu’on te le dise pas, OK ?! »

RESPECT

On entre maintenant dans la phase où l’on dit : « Tu peux sortir, mais à condition de faire comme ceci, comme cela, et encore ceci et encore cela… »

Avant, on demandait le respect d’une consigne simple et claire, qui n’exigeait pas un gros effort intellectuel ou beaucoup de jugement.

Tu restes chez vous, t’allumes la télé, t’ouvres un livre, tu fais de la sauce à spaghetti.

Maintenant, on demande de suivre un protocole délicat et complexe.

Tu sors, mais tu te sers de ta tête et de ton jugement.

Tu restes concentré… même si t’as bu cinq bières, que l’herbe est douce et le soleil chaud, et que t’as pas serré tes chums dans tes bras depuis trois mois.

Et tu fais attention en tout temps… parce qu’un geste, un seul, peut avoir des conséquences graves.

Pas mal plus compliqué à comprendre, pas mal plus compliqué à faire respecter.

C’est triste à dire, mais quand il faut miser sur l’intelligence, le jugement, le bon sens, le respect, le civisme, ça donne ce qu’on voit…

Beaucoup de gens font de beaux efforts, mais…

Mais des commerces rouvrent, manquent de main-d’œuvre à cause d’une PCU qui rend plus intéressant de rester à la maison, doivent improviser, trouvent que les masques et le Purell, ça coûte cher… alors ça donne ce que ça donne.

Il m’arrive ces jours-ci de m’approcher d’un magasin et, quand je vois par la fenêtre ce qui s’y passe, je tourne les talons et j’en cherche un autre.

Et par-dessus le marché, les idiots, les épais, les « le-monde-capote-pour-un-p’tit-rhume », les « y-a-rien-là », les vrais caves… sortent eux aussi.

Là aussi, ça donne ce que ça donne. Ne me dites pas que vous ne le voyez pas.

Le premier ministre de l’Ontario a dû improviser une conférence de presse pour sermonner son monde tellement les règles n’étaient pas respectées dans les parcs.

Le maire de Toronto a dû s’excuser de ses jasettes à deux pieds du monde et sans masque.

RAPPEL

J’ose deux questions.

Nous rouvrons en même temps que les Européens… alors que la pandémie a frappé là-bas un mois plus tôt.

Notre performance jusqu’ici justifie-t-elle une telle audace ? Hmm…

Les régions éloignées ont été globalement épargnées. Elles seront maintenant visitées par les Montréalais.

Sont-elles prêtes ? Hmm…

Je ne sais pas vous, mais moi, qu’il s’agisse de collègues, d’amis, de copains de mes enfants, d’employés ou de clients dans les magasins, je suis d’avis qu’il ne faudra pas hésiter à faire des rappels à l’ordre, quitte à passer pour une face de « beu ».

Ah, mais c’est vrai, j’oubliais, au Québec, on n’aime pas la « chicane », on est « ben fins « .

Une réflexion sur “De quoi sera fait demain

  1. Michel Godin

    Depuis le début du dé-confinement,je trouve que les gens font moins attentions à la distanciation.
    Auu Costco , Provigo, Equipeur et Rona que j ai visité dernièrement la majorité ne respecte pas les flèches à suivre ni la distance , je me suis fait frappé par des personnes et cela sans excuses et de plus lorsque tu les interpellent pour le respect des consignes ils te disent ( C est quoi ton problème )….çà va pas bien aller en espérant de s en sortir…..À quand le vaccin ou le médicament ….

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s