Ça manque définitivement de logique

Deux manifestations qui ont réunie 25 000 personnes dans les rues de Montréal, contre le racisme et la brutalité policière. En cette période de distanciation sociale, répétée depuis des lunes, on permet de telles concentrations de personnes. L’autorisation de tenir un tel rassemblement n’aurait jamais dû être donnée. Durant cette pandémie, des personnes se sont vu refuser l’accès pour assister aux derniers instants de proches parents alors que maintenant, c’est le bordel.

Dans l’édition du Journal de Montréal de lundi dernier, Richard Martineau y est allé d’un article très révélateur de cette invraisemblance. Surtout pour un événement qui s’est déroulé à des centaines de kilomètres au sud d’ici et que les manifestants n’ont pris connaissance que par les reportages télés. Un manque de logique des autorités… Pour bien paraître à la face du monde ? Deux poids, deux mesures !

C’est cet article que je veux partager avec vous aujourd’hui.

LE VIRUS FAIT LA GRÈVE ?

Donc, si je comprends bien, un citoyen ne peut pas assister aux funérailles de sa mère, lui faire ses derniers adieux, même s’il porte un masque et des gants…

Mais il peut participer à une manif qui rassemble des milliers de personnes, toutes tassées les unes contre les autres comme des sardines, c’est ça ?

Expliquez-moi, quelqu’un.

INSENSÉ

Un jour, quand tout cela sera derrière nous, il faudra faire la liste de toutes ces incohérences qui ont emmerdé notre vie.

Tu ne peux pas aller au musée… mais tu peux aller au supermarché.

Tu pouvais aller acheter un livre chez Costco… mais pas chez un libraire.

Tu pouvais acheter un vélo chez Rona ou au Canadian Tire… mais pas dans une boutique spécialisée dans les vélos.

Tu ne peux pas recevoir plus de 10 personnes dans ta cour, même si tu as une super grande cour… mais tu peux manifester.

On interdit les concerts extérieurs… mais des milliers de personnes peuvent se donner rendez-vous dans un parc pour écouter des discours.

Il n’y a rien qui a du sens là-dedans.

Je regardais la manif à la télé, hier, et j’essayais de me mettre dans la peau d’une personne qui n’a pas pu être aux côtés de sa mère lorsque celle-ci agonisait aux soins intensifs, sous prétexte que c’était dangereux pour la santé publique…

Vous imaginez comment cette personne s’est sentie ?

À sa place, je serais en furie.

« Quoi ? Je ne peux tenir la main de la femme qui m’a mise au monde et qui m’a élevée afin de la réconforter… mais je peux aller scander des slogans aux côtés de purs inconnus ? »

« Je peux me fondre dans une foule pour manifester contre un acte raciste qui s’est produit à 1850 kilomètres de Montréal… mais je ne peux permettre à ma mère de mourir avec un minimum de dignité ? »

« Le droit de manifester est plus important que le droit de manifester de la tendresse à sa mère ? »

ATTENTION : DANGER !

La semaine dernière, j’ai vu des policiers interdire à un homme de jouer avec sa fille de quatre ans dans des balançoires…

Et hier, j’ai vu des policiers encadrer des milliers de personnes qui se foutaient totalement des consignes de distanciation sociale, sans intervenir…

Euh…

Qui, entre le père et les manifestants, représente le plus un danger pour la santé publique, selon vous ?

Tous les jours depuis trois mois, le directeur national de santé publique, la ministre de la Santé et le premier ministre vont à la télé pour nous mettre en garde contre le danger d’enfreindre la fameuse règle du deux mètres…

« Pas de BBQ ! Pas de soupers ! Pas de funérailles ! Pas de festival ! Pas de sports d’équipe ! »

Et hier, soudainement, cette règle sur laquelle la sécurité de la province reposait n’était plus importante ?

Quoi, le virus était en grève, hier ? Il a pris une pause ? Il ne contamine plus les gens le dimanche ?

On a interdit à des pères d’assister à la naissance de leur enfant, saint bordel, et on permet à des manifestants de se rassembler par milliers ?

Voulez-vous rire de nous ?

Devrons-nous descendre dans la rue pour quémander le droit d’assister aux funérailles d’un proche ?

Une réflexion sur “Ça manque définitivement de logique

  1. Carole rhéaume

    Tout à fait d’accord avec tout cela enfin, on verra les répercutions de ces rassemblements dans quelques semaines. Souhaitons que ça ne sera pas trop catastrophique.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s