Pas facile de recevoir à manger

Repas+de+noel

Décembre c’est le mois des réceptions. Jadis, les repas traditionnels du temps des Fêtes étaient de mise. Mais, la société évoluant, en 2019, les traditions prennent le bord et il est plus difficile de satisfaire tout le monde; allergies, écologie, gaspillage, tout y passe et chacun ayant ses préférences, ça devient difficile de recevoir et surtout, de satisfaire tout le monde.

Le 9 décembre dernier, dans le Journal de Montréal, Richard Martineau, très en forme, parodiait comment ça se passe maintenant, quand vient le temps d’inviter des convives à partager un bon repas. Le texte m’a beaucoup fait sourire et je veux le partager avec vous aujourd’hui.

BON APPÉTIT ! Richard Martineau

« Allo, Martin ! Alors, vous venez toujours souper à la maison demain?

– Oui, oui, sans faute !

– Avez-vous des allergies ? Des intolérances ?

– Jocelyne est allergique aux tomates, c’est tout.

– Ah, OK… On pensait faire des pâtes, mais, bon, on fera autre chose, pas de problème…

– Merci, t’es super gentil… Ah oui, c’est vrai, j’avais oublié : Ambroise est végane depuis deux mois.

– Ah oui ?

– Ouais, elle a commencé ça depuis qu’elle est au cégep. Les cours de philo, tu sais ce que c’est… Donc, aucun produit animal. Pas de lait, pas d’œufs, pas de miel, pas de bouillon à base de bœuf ou de poulet et pas d’avocat.

– Pas d’avocat ? Mais c’est un fruit, non ? Ou un légume ? J’ai jamais su…

– C’est un fruit, car ça vient d’une fleur. Mais les avocats qui sont vendus au Québec proviennent de Californie. Or, là-bas, il n’y a pas assez d’abeilles pour polliniser les fleurs d’avocats dans les vergers. Il faut donc faire venir des ruches d’abeilles par camions. C’est considéré comme du travail forcé pour les abeilles, car on les sort de leur milieu naturel…

– Tu me niaises ?

– Non, c’est vrai. Même chose pour les amandes, les kiwis et les courges butternuts.

– Pas de courges, donc ?

– Non, pas de courges, désolé… Sinon, elle va te faire un discours sur les différentes méthodes de pollinisation, et tu ne veux pas te taper ça, crois-moi, la dernière fois, ça a duré une heure…

– Oh boy, bon, OK. Ambroise sort toujours avec son guitariste ?

– Non, ils ont cassé le mois dernier. Elle est avec un étudiant en littérature. Oh, merde, il est juif, donc pas de porc ni de fruits de mer ! Et il est cœliaque, en plus…

– Cœliaque ?

– Oui, allergique au gluten.

– OK, attends une minute, je vais aller chercher un crayon pour prendre tout ça en note… (il écrit) C’est tout ?

– Oui.

– Donc, pas de viande, pas de poisson, pas de courge, pas de pain, pas d’amandes, pas de pâtes, et pas de guacamole, car il y a des avocats dans le guacamole…

– Oui, Et si tu as du café, ça serait bien s’il est équitable, parce que Samuel milite dans un groupe qui se bat contre l’exploitation des pays en voie de développement, alors…

– Bof… On lui dira qu’il est équitable, il ne verra pas la différence !

– Es-tu fou ? Il va te demander de voir le sac, il va tout vérifier, non, non, tu ne veux pas te lancer là-dedans…

– Bon, OK… On va préparer une bonne salade, tiens !

– Hmmm, on est en décembre, Jean. C’est pas vraiment des produits de saison. Et c’est pas très local !

– (Fâché) Coudonc, c’est bien compliqué, vous recevoir à manger, vous ! On va vous servir des bols d’eau, tiens ! C’est correct, des bols d’eau ?

– Oui, mais de l’eau en bouteille, pas de l’eau du robinet, car il y a du plomb dedans. Quoique… de l’eau en bouteille, c’est pas très écolo…

– Tu veux manger écolo, Martin ? Ben mange d’la marde ! »