La tournée du père Noël

Zou ! C’est parti ! Le traîneau du père Noël s’est envolé dans le ciel dès que les premières étoiles sont apparues.

Sur la terre, dans beaucoup de maisons, les gens se réunissent pour se souvenir de la naissance d’un petit enfant qui a, il y a très longtemps, dit de très belles choses.

On se retrouve ce soir pour fêter ensemble la lumière, l’amour et l’amitié. On chante et on se dit que tous les hommes sont frères.

On se prépare à partager un bon repas.

Mais le père Noël, lui, est au travail : il se reposera plus tard.

Son attelage quitte le pôle Nord. Il commence sa tournée dans les pays froids, pour l’achever en Australie, où c’est l’été. Au fur et à mesure qu’il avance, il a d’ailleurs de plus en plus chaud.

En Espagne, il enlève son capuchon. Quand il arrive en Afrique, il ouvre le premier bouton de sa veste, puis le deuxième, puis le troisième.

Arrivé en Australie, il livre son dernier cadeau (c’est une planche de surf) et gare son traîneau sur une plage.

Il est fatigué, mais heureux. Cette nuit encore, comme tous les ans, il a gâté les enfants.

Ses rennes broutent un peu d’herbe accrochée à une dune. Le soleil se lève à l’horizon. Un kangourou, curieux, observe la scène de loin.

Alors, le père Noël saute sur le sable. Il respire l’air pur et fait quelques mouvements de gymnastique pour détendre ses muscles noués.

Face à la mer, il enlève son manteau, son pull et son pantalon rouge.

Il les plie soigneusement et les range sur sa banquette arrière, à côté de la hotte maintenant vide.

Il s’assoit par terre pour retirer ses chaussettes l’une après l’autre.

Avant de partir, il a pensé à enfiles son maillot de bain sous son costume.

Et le voici qui court vers la mer. C’est son premier jour de vacances : il va s’offrir un petit bain et nager jusqu’aux bouées.

Textes de Sylvie Mathuisieulx
Illustrations de Mayana Itoïz
Source : 24 histoires pour attendre Noël avec les petits, Groupe Fleurus 2011

NDLR.: Ce conte était le dernier de la série pour cette année. Merci de vos commentaires et de votre assiduité. On se donne rendez-vous en décembre 2020, pour la suite des merveilleux contes de Noël. D’ici là, gardez votre cœur d’enfant.

Et pendant que j’y pense, si vous avez composé des contes de Noël et que vous voulez que je les publie, envoyez-les-moi (nantel.normand@gmail.com) et je me ferai un immense plaisir de les publier pour vous, en décembre 2020. N’oubliez pas d’y spécifier le nom de l’auteur.